Rechercher dans les publications Rechercher:

Imprimer cet article

Rechercher dans les publications Auteur : Ernestine

Débarquée sur internet en 2002 pour un simple site perso, le virus ne m’a pas quittée j’en ai fait aujourd’hui mon métier. Ce qui m’intéresse avant tout sur le net, c’est la communication, l’information, le partage. J’ai fait énormément d’intégration xhtml/css, mais aujourd’hui je me consacre surtout au développement en php avec bases de données mysql et postgresql, sans oublier Ajax. Je me sens également très concernée par l’accessibilité, l’utilisabilité et l’ergonomie des sites web, il est d’ailleurs possible que je me spécialise dans ces domaines par la suite.



Articles de l'auteur :
Ajax avec jQuery et JSON (deuxième partie)
Ajax avec jQuery et JSON
Site WAP dynamique
Le langage WML
Protéger le contenu d’un site web
Protéger le contenu d’un site web

Protéger le contenu d’un site web

Soyez en mesure de prouver que vous êtez le créateur de votre travail.

29 août 2003, par Ernestine

En tant que webmaster, vous êtes créateur, que ce soit de textes, d’images ou de contenu audiovisuel. Et en tant que créateur, vous pouvez :
- Faire respecter l’intégrité de votre travail.
- En contrôler l’exploitation, commerciale ou non. Seulement, il faut vous constituer une preuve que vous êtes bien le créateur de l’oeuvre en question.

Qu’est-il possible de protéger ?

On ne peut protéger un travail que s’il présente une originalité. C’est à dire une information nouvelle, ou bien un style particulier, une qualité littéraire, un travail approfondi, etc... Il est par exemple impossible de protéger une petite annonce immobilière... Vous n’aurez d’intérêt à protéger le contenu de votre site que si celui-ci présente une valeur et une somme de travail conséquentes.

Le petit logo copyright ?

On voit souvent sur le Net le petit symbole du copyright (un C entouré), ou encore la petite phrase "Toute reproduction partielle ou totale sans mon consentement est interdite". Certes, il peut être bon de l’afficher, mais ceci n’a strictement aucune valeur juridique. La seule façon de protéger votre contenu est de faire appel à un organisme spécialisé.

La protection de sites web

Le Net est un nouveau support. Protéger un site ne se fait pas de la même façon qu’un texte ou un dessin industriel. Il n’existe pas (à ma connaissance) d’organisme exclusivement consacré à la protection de sites web. Mais certains de ces organismes ont élargi leur champ d’activité pour s’étendre au support numérique. N’oublions pas non plus qu’un site web est rarement statique, que les mises à jour sont fréquentes, et qu’il n’est pas concevable de devoir faire un dépôt à chaque nouvelle page que vous créez.

Certaines méthodes traditionnelles sont peu efficaces. Une capture d’écran n’a strictement aucune valeur. Il est aussi assez courant de graver son travail et de se l’envoyer en courrier recommandé, puis de conserver l’enveloppe sans l’ouvrir. Le cachet de la poste faisant foi, ceci peut constituer une preuve. Cette solution est recommandée sur de nombreux sites sérieux (comme celui de la SACEM), mais c’est loin d’être la méthode la plus efficace.

Les organismes en ligne :

- CopyrightDepot :

Sans doute le système le plus adapté au web. Vous pouvez déposer jusqu’à 10 Mo de données pour une somme de 6 euros. Vos fichiers seront déposés auprès d’un notaire par une procédure automatisée, et conservés dans une base de données. Il n’y a pas de renouvellement à effectuer : un seul dépot et votre travail est protégé pour la vie et 50 ans après votre mort. Le gros avantage de cet organisme est dans la mise à jour de votre site : vous pouvez effectuer un nouveau dépôt une fois par mois sans avoir à repayer.
adresee : http://www.copyrightdepot.com
coût : 6 euros pour un dossier d’une taille inférieure à 10 Mo
avantage : renouvellement mensel du dépôt gratuit (pour les mises à jour de votre site)

- SGDL :

La société des gens de lettre. Contraiment à ce que laisse supposer son nom, cette société n’est pas réservée aux "gens de lettres". Mais à tous les créateurs, y compris en informatique. Vous pouvez par exemple vous constituer la preuve de création d’un logiciel. Cette fois-ci vous ne déposez pas vos fichiers, mais simplement une clé. Vous téléchargez sur le site un petit logiciel appelé Cyberclé. Vous ouvrez le logiciel et vous lui indiquez un répertoire sur votre disque dur. Le logiciel va "lire" le répertoire et tout ce qu’il contient, et générer à partir de cette lecture une clé de 52 carractères (chiffres et lettres). C’est cette clé que vous déposerez ensuite, pour une somme de 10 euros. De votre côté, vous devez conserver une copie exacte de votre répertoire, l’idéal étant de le graver sur disque. Si un jour vous devez prouver que vous êtes le créateur d’un document (textes, images, sons, ou autre), vous montrerez votre répertoire, le logiciel effectuera une lecture de celui-ci, et si la clé générée est identique à celle que vous aviez déposée, c’est bien la preuve que vous étiez en possession du document au moment du dépôt.
adresse : http://www.sgdl.org
coût : 10 euros (à renouveller tous les ans)
avantage : pas de limite de taille dans les fichiers que vous souhaitez protéger
inconvénient : la société ne conserve pas votre travail. C’est à vous d’en conserver une copie. En cas de perte de celui-ci, votre clé ne vous sera d’aucun secours.

- INPI :

L’INPI propose le système de l’enveloppe Soleau, du nom de son inventeur. C’est la méthode "à l’ancienne", avant tout préconisée pour les dessins industriels, mais aussi pour les textes et images. Cette méthode ne sera utile que si votre site présente un contenu littéraire. Vous commandez l’enveloppe en ligne sur le site de l’INPI et elle vous parvient rapidement par la poste. Cette enveloppe contient deux compartiments : vous inserrez dans chacun des deux un exemplaire de votre travail, au format papier bien entendu. Vous renvoyez l’enveloppe à l’INPI qui la perfore au rayon laser, conserve l’un des deux compartiments et vous renvoie l’autre. Vous le gardez précieusement.
adresse : http://www.inpi.fr
coût : 10 euros pour une enveloppe
avantage : c’est un système ancien qui a fait ses preuves. Et vous conservez un document palpable (ie non numérique), ce qui a un petit côté rassurant...
inconvénient : ne permet de protéger que des textes et des dessins.