Jump to content

lafleur

Membre+
  • Posts

    885
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by lafleur

  1. Pas mieux Si le trafic Google est important pour ton affaire, tu es bon pour tout réécrire.
  2. Si c'est de la réalisation de site web de manière occasionnelle, le régime de l'auto-entrepreneur n'est pas avantageux, il vaut mieux se renseigner auprès de l'Agessa : />http://www.agessa.org/telechargement/ficTelecharge_1/auteurs/Auteurs_d_oeuvres_mutimedia.pdf
  3. Oui c'est cool : pour éviter les problèmes liés à notre fichage, on nous propose de nous inscrire dans un fichier. Fichier qui, forcément, est transmis aux plates-formes d'appel...
  4. Ben comme pour tous les filtres, il suffit de se manger un effet de bord
  5. Si c'est une question de prix, tu trouveras difficilement moins cher pour un travail de qualité, à moins d'avoir vraiment un gros budget.
  6. C'est en effet le cas, mais la loi ne précise pas que ça doit se faire aux dépends du diffuseur. Exemple : tu es peintre, un client t'achète un tableau, tu changes d'avis et tu veux le détruire. Tu ne peux pas aller comme ça le récupérer chez le client, il te faut le rembourser. Même chose si tu veux brûler ton roman qui vient de sortir en librairie : tu es bon pour tout acheter, si tu y arrives ! A voir donc si l'asso subit un préjudice chiffrable de la suppression des photos en question. Enfin, l'asso pourrait tiquer sur le fait que tu t'es servi de son site, pour, sans qu'elle en soit réellement consciente, faire ta promo. Bref, Pyth, avant de te placer du point de vue du droit, tu devrais mettre les choses au clair avec l'asso.
  7. Euh... attention, si tu es débutant et que tu fais tout ce qui est écrit, tu te dotes de toutes les chances pour que ton site soit flingué pour cause de suroptimisation !
  8. C'est pas ici que vous aviez sorti une manip consistant à laisser le membre indésirable poster à sa guise... sauf qu'il n'y a que lui qui voit ses interventions ?
  9. Pour ma part, j'encourage les personnes qui ont de l'information à partager gratuitement à le faire au sein de leur propre site, doté d'un nom de domaine qui leur appartient, afin de ne pas risquer de voir leur travail effacé et/ou bloqué par un éditeur de plate-forme dont personne ne maîtrise les sautes d'humeur. Knol, servez-vous en pour spammer, mais le vrai contenu sérieux, publiez-le dans un cadre que vous contrôlez au maximum.
  10. Je dirais que ça fait un peu spammy aux yeux de notre ami GG ? Si tout le reste est nickel, ça doit passer, mais pour Amin, à mon avis ça fait beaucoup
  11. Concernant la home page, il n'y a pas une phrase qui ne soit pas ailleurs (soit que tu ait copié, soit qu'on t'ait copié). Les rares mots originaux sont les trop nombreuses occurrences des mots-clés que tu vises. J'ose même pas regarder le linking Bref, à ta place j'entreprendrais un gros travail de désoptimisation à tous les points de vue
  12. Oui, je crois que les 200 vont même pas payer les frais bancaires pour la mise en place du paiement à distance. Oubliez le web, oubliez le marketing et commencez à rentrer un peu d'argent avec vos contacts actuels. Après, vous verrez bien
  13. C'est pas le nouveau truc comme quoi GG n'affiche le title que si les mots de la requête sont dedans, sinon il affiche le premier endroit où il trouve ces mots ?
  14. Le point qui n'est pas éclairci, c'est quand le site "de haute qualité" spamme comme un taré. Google semble croire que l'intérêt d'un site se mesure au fait qu'il ne cherche pas à le truander, mais c'est tout à fait faux. Enfin ça, c'est son problème. Le point positif que je vois à ces annonces sur le thème "On vire qui on veut quand on veut et on se fout des dommages collatéraux", c'est que ça fait tellement de bruit que même les clients en entendent parler. Encore un peu et ils vont comprendre qu'on ne peut pas compter sur les résultats naturels de GG. Du coup devraient être favorisées des actions webmarketing plus, euh, saines, disons
  15. Même en ayant toutes les données, même avec une expérience de plusieurs lustres, même en ayant sous les yeux les résultats de projets quasi-identiques, ça serait très difficile à dire avec certitude. Donc réponse facile et universelle : teste ! Ajoute un nouveau rayon dans ta boutique, colle-z-y proprement dix ou quinze articles représentatifs de ton nouveau bizness, envoie de l'Adword dessus et prend la température du tout trois mois plus tard. Ca fonctionne, tu généralises. Ca fonctionne pas, tu es bon pour tout enlever et partir sur un nouveau projet. Voilivoilà
  16. Demande-lui les coordonnées de ses clients, et appelle-les, c'est très instructif ! De mon côté, j'encourage certains prospects qui m'intéressent à le faire.
  17. Je ne suis pas sûr d'avoir compris cette intervention : que signifie "pour faire un devis faut bien faire un audit non?" ? Comme ça je dirais l'inverse : avant de faire un audit, on le devise. Après, s'il se trouve des gens pour bosser pour des prunes, hein...
  18. Le "bon référenceur", comme tu dis, sa qualité première est de savoir remettre constamment ses certitudes en question. Parler de "bons référenceurs", de "mauvais référenceurs", de "charlatans", etc, est tout à fait satisfaisant pour l'ego (mes pratiques sont les "bonnes pratiques" et ceux qui ne font pas comme moi bossent comme des cochons), au final ça montre juste qu'on est incapable d'admettre que d'autres travaillent différemment et obtiennent des résultats parfois moins bon et parfois meilleurs que les siens. D'ailleurs, tous les pros, avec le temps, connaissent des échecs, même ceux qui bossent avec toute la rigueur du monde, avec éthique et tout le tintouin. Tous les pros se font payer, un jour ou l'autre, une presta qui donne zéro résultat. Tous les pros surfacturent certains postes, parce qu'ils savent qu'il vont perdre de l'argent sur d'autres. Ca, c'est la réalité du marché. Décortiquée et évoquée sous certains angles, cette réalité enverrait facilement n'importe qui dans la catégorie des branquignoles. Ca fait vachement avancer le débat ! Enfin, dénigrer la concurrence n'aide guère le client dans ses choix. Je ne suis vraiment pas fan du paiement au résultat pour de la presta SEO, et je le déconseille fortement, arguments à l'appui, à mes clients. Ca ne m'empêche pas d'avoir pris le temps de me pencher sur la question avec des cadors qui pratiquent la chose avec bonheur. Ce que je crois, c'est que ma façon de faire est valable, mais qu'il y en a d'autres, même si ça m'ennuie. 1/ De ton point de vue, un "bon référenceur" fait des audits gratuits ou bien tu veux payer trois ou quatre fois la même presta ? 2/ Si tu n'as pas confiance en ton prestataire au point de faire vérifier sa copie, offre-toi plutôt un consultant, dont c'est le métier de t'aider à piloter des extérieurs, plutôt que de demander ce qu'ils en pensent à tes potes à l'apéro
  19. Oui, ce que tu décris existe aussi mais là, je te parle de prestataires honnêtes, c'est à dire qui ne facturent pas si les objectifs ne sont pas atteints et qui restent dans les clous au niveau des méthodes employées
  20. Pourquoi parles-tu de "client procédurier" ? Ils ne facturent qu'après résultat, le contrat est clair, quelle procédure veux-tu que le client engage ??? Après, vu les résultats obtenus, je veux bien être mauvais comme ça tous les jours Non, le problème n'est pas dans la compétence ni dans les positions acquises dans les Serp. Le problème réside bien dans le fait que le SEO est un aspect stratégique de la com en ligne d'une entreprise (à plus forte raison d'un e-commerce) et que les prises de décision ne devraient pas être déléguées à l'extérieur, pour les raisons que j'ai évoquées plus haut.
  21. Oui, je connais de très bons référenceurs qui fonctionnent ainsi, et qui obtiennent pour leurs clients de superbes résultats y compris sur du très concurrentiel, pour des sommes correctes au regard des projets. Les problèmes côté clients sont les suivants. 1/ Pour faire la grimpette dans GG, on prend des risques. Plus il faut aller vite, plus on s'approche de la ligne jaune. Un resserrement de l'algo et c'est le plongeon. Bref, le référenceur n'est pas encouragé à travailler sur le long terme : il prend la position et les sous tant que la position se maintient, et laisse tomber au premier coup de vent pour se consacrer au client suivant. Le client risque de retrouver un an ou deux d'investissements SEO par terre, avec un drapeau rouge sur son site. Vas-y derrière pour le sortir de là ! Il ne me paraît pas sain que pour un projet, le niveau de risque à prendre soit défini par un extérieur à l'entreprise. 2/ Les référenceurs qui fonctionnent ainsi ne sont pas fous : ils possèdent un réseau de sites propres à générer la plus grande partie des liens nécessaires au résultat. A la fin de la presta, qu'elle soit un succès ou un échec, le client se retrouve pieds et poings liés à son prestataire. Encore une situation malsaine pour tout bizness. De manière générale, vouloir fonctionner au résultat, c'est laisser les mains libres au référenceur sur la manière d'atteindre le résultat en question. C'est donc sous-traiter des décisions stratégiques, et se retrouver à terme en position de faiblesse.
  22. Tant que tu n'auras pas toi-même un certain background en matière de SEO, tu choisiras toujours tes prestataires au petit bonheur. Je te conseille donc de te former sérieusement sur le sujet, afin d'acheter par la suite les prestas qui collent bien aux objectifs de ton projet. Après cela, tu devrais te rendre compte que, comme le dit JeanLuc, un business model basé sur le référencement est suicidaire.
  23. Comme cela a été dit, le changement d'IP ne devrait entraîner aucun bouleversement. En revanche, le fait de passer d'un mutu à un dédié occasionne parfois quelques bonnes surprises
×
×
  • Create New...