Jump to content

jcaron

Membre+
  • Posts

    998
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by jcaron

  1. Il y a eu une proposition de recommandation W3C sur le sujet, mais je ne suis pas sûr qu'elle ait été adoptée, et en tous cas le support dans les navigateurs semble inexistant.

    Il y a aussi toutes sortes de "trucs" pour arriver au même résultat avec plus ou moins de succès. Tu trouveras des détails ici:

    http://www.w3.org/Style/Examples/007/leaders.en.html

    et là:

    http://stackoverflow.com/questions/3097851/fill-available-spaces-between-labels-with-dots-or-hyphens

    Jacques.

  2. Vérifie tes e-mails d'OVH pour voir s'ils ne t'ont pas dit quelque chose sur le sujet. Normalement ils bloquent s'il y a trop de spam envoyé par ta machine, ce qui peut arriver si tu as une faille de sécurité qui a été exploitée par un spammeur pour passer par ton serveur... Il y a peut-être d'autres raisons possibles, le plus simple est de les contacter.

    Jacques.

  3. Quelques points à vérifier:

    * est-ce-que tu utilises un serveur de mail local (sur ton serveur), ou celui de ton hébergeur?

    * dans le premier cas:

    - que le serveur de mail (sendmail, postfix, qmail...) tourne bien sur le serveur

    - le contenu de la "queue" de messages (mailq)

    - que l'envoi de mail n'a pas par hasard été bloqué par l'hébergeur (parce que quelqu'un aurait spammé la galaxie en passant par le serveur).

    Quand tu envoies un mail, le serveur local dit généralement oui s'il n'y a pas un énorme souci avec le mail (genre adresse e-mail du destinataire complètement farfelue). Mais il ne fait que le stocker, et ensuite il va essayer de l'envoyer. Donc le fait que tu aies "confirmation de l'envoi" ne veut généralement pas dire grande chose si derrière il y a quelque chose qui bloque.

    Jacques.

  4. Dans une zone DNS, un nom qui ne se finit pas par un point est relatif au domaine considéré. Donc soit tu ajoutes un point à la fin de chacun des noms absolus, soit tu les transformes effectivement en noms relatifs en supprimant le domaine. Pour ce qui est exactement au niveau du domaine, utilise @ à la place du nom du domaine.

    Donc, au choix:

    dkim._domainkey.php-web-sevice.net. TXT "k=rsa; t=y; p=MIGfMA0GCSqGSIb3DQEBAQUAA4GNADCBiQKBgQDJ0Xzc25J5gcBHS9+oQOopLE5pqj9w0HTC1dUv4ZqjamrJsOU3GH4qpZ1R2RFHynPc8RjxvO3SsiW/w+JUyKWGFeBksYHfpxnKtQHKzxbd88OSeijotZPnaNgEXexwK24ICaSWosf0CXelOKWPz8PsmrL/9b+99BOmyWXl6E667QIDAQAB"mail 86400 A 87.98.160.188php-web-service.net. TXT "v=spf1 a mx ip4:87.98.160.188 mx:ns1.webologix.com -all"php-web-service.net. SPF "v=spf1 a mx ip4:87.98.160.188 mx:ns1.webologix.com -all"php-web-service.net. 86400 A 87.98.160.188php-web-service.net. MX 10 mail.php-web-service.net.php-web-service.net. NS ns1.webologix.com.php-web-service.net. NS ns.kimsufi.com.pop 86400 A 87.98.160.188smtp 86400 A 87.98.160.188www 86400 A 87.98.160.188

    ou, mieux (parce que tu feras moins d'erreurs quand tu vas copier ça ailleurs):

    dkim._domainkey TXT "k=rsa; t=y; p=MIGfMA0GCSqGSIb3DQEBAQUAA4GNADCBiQKBgQDJ0Xzc25J5gcBHS9+oQOopLE5pqj9w0HTC1dUv4ZqjamrJsOU3GH4qpZ1R2RFHynPc8RjxvO3SsiW/w+JUyKWGFeBksYHfpxnKtQHKzxbd88OSeijotZPnaNgEXexwK24ICaSWosf0CXelOKWPz8PsmrL/9b+99BOmyWXl6E667QIDAQAB"mail 86400 A 87.98.160.188@ TXT "v=spf1 a mx ip4:87.98.160.188 mx:ns1.webologix.com -all"@ SPF "v=spf1 a mx ip4:87.98.160.188 mx:ns1.webologix.com -all"@ 86400 A 87.98.160.188@ MX 10 mail.php-web-service.net.@ NS ns1.webologix.com.@ NS ns.kimsufi.com.pop 86400 A 87.98.160.188smtp 86400 A 87.98.160.188www 86400 A 87.98.160.188

    Jacques.

  5. DomainKeys et DKIM sont deux choses différentes. Le principe est le même, mais les détails différent, et DKIM est le successeur de DomainKeys. Ça fait longtemps que je n'ai pas regardé les détails, mais de mémoire historiquement DomainKeys était utilisé par Yahoo, je suppose qu'ils supportent DKIM maintenant (à vérifier).



    Jacques.

  6. Encore une fois, je ne pense pas que ce soit un problème de DNS, regarde plutôt les logs de postifx et dkim-filter quand tu envoies un mail (et éventuellement quand tu les relances).



    Ceci dit (sans rapport avec le reste), je ne sais pas très bien pourquoi tu aurais la zone ns.kimsufi.com configurée sur ton serveur DNS.



    Jacques.


  7. Perso, je suis 100% Postresql depuis des années, mais je suis un type bizarre. J'utilise pgsql quand tout le monde utilise mysql, FreeBSD là où tout le monde est Linux, perl plutôt que php, Opera plutôt que Firefox ou Chrome, et j'en passe, donc je suis clairement en marge (mais je me soigne).



    Postgresql a probablement une courbe d'apprentissage plus ardue que mysql en termes d'admin (mais ça c'est nettement amélioré ces dernières années). Il peut aussi y avoir quelques fonctionnalités qui sont absentes, parce qu'il y a un filtre assez fort à l'adoption de fonctions "pas tout à fait cuites". Mais une fois que c'est cuit, en général c'est nettement plus pointu que mysql.



    N'oublie pas que de très, très nombreux outils ne connaissent que mysql. Choisir pgsql, ça implique dans de très nombreux cas de faire table rase de tout un tas de choses auxquelles tu peux être habitué...



    Jacques.


  8. Tu fais ton portrait en SVG. Tu donnes un ID aux éléments qui correspondent aux yeux (pupille et œil). Tu ajoutes un handler sur onmousemove sur le body, tu récupères la position de la souris, et tu ajustes la position de la pupille par rapport à celle de l'œil. Ça ne devrait pas être trop dur une fois que tu as le SVG.



    Pour que le visage se tourne ça dépend de l'effet exact que tu veux obtenir, mais je pense qu'il doit mieux valoir trouver une librairie qui fait le gros du boulot.



    Note qu'il faut aussi penser aux gens (nombreux) qui consultent sur téléphone ou tablette: il n'y a alors pas de souris. Tu peux gérer les "touches" plutôt que la souris, mais il faut que ce soit évident d'une façon ou d'une autre...



    Jacques.


  9. S'ils ont un programme d'affiliation (ce qui serait une source de revenus logique pour toi), ils ont probablement un flux produit (csv, xml...), en direct ou par l'intermédiaire de la plate-forme d'affiliation utilisée.



    Au delà, les doublons et les noms qui varient, c'est la galère habituelle. Dans certains cas tu peux avoir de la chance d'avoir des code-barres (UPC/EAN) ou des références éditeur dans les flux produits, mais même dans ce cas il y a souvent des doublons et/ou des erreurs, et en plus, là c'est du dématérialisé...



    Au final tu vas probablement devoir te rabattre sur du crawl et du parsing du HTML plus une bonne dose d'humain pour recoller tout ça.



    Évidemment, la partie crawl, il faut que ce soit effectué par une processus indépendant qui va remplir et mettre à jour une base de données, pas lancé à partir d'un serveur web. Pour le choix du langage, c'est vraiment comme tu le sens.



    Jacques.


  10. Au choix, soit ton named est configuré pour répondre sur une autre adresse ou un autre port que celui qu'il devrait, ou tu as quelque chose qui filtre les requêtes DNS entre l'extérieur et named.



    En tous cas, 88.191.164.133 ne répond pas aux requêtes DNS.



    Jacques.


  11. La première chose à faire, c'est de déterminer ce que tu veux dire par "plus proche de". En gros, il faut que tu définisses comment tu calcules la "distance". Ça peut simplement être la somme des deux écarts, ou ça peut être quelque chose de plus compliqué (par exemple la somme des carrés des écarts), tout dépend de l'application.



    En considérant que tu utilises la somme des écarts:


    SELECT * FROM table WHERE va > ? AND vb > ? ORDER BY (va - ? + vb - ?) LIMIT 1


    devrait suffire.



    Jacques.


×
×
  • Create New...