Les origines du PHP

Le langage PHP en sera bientôt à sa version 5, qui le dotera de nouvelles possibilités et le transformera en un langage de programmation complet… Devenu un standard du web, son extension rapide dans le monde de l’internet a fait oublier ses origines modestes…

1994/95 L’idée de Rasmus Lerdorf

Le langage PHP a été créé par un Danois, Rasmus Lerdorf en 1994 parce qu’il cherchait à élaborer un script simple pour enregistrer les passages sur une passage personnelle sur laquelle son CV était présenté. Ne trouvant rien de vraiment commode, il décide de créer on propre langage de script pour résoudre le problème.

Il faut dire que Rasmus Lerdorf n’est pas le premier informaticien venu : c’est un spécialiste des solutions Unix qui a déjà dix ans d’expérience dans le domaine. Mais au moment où il crée sa page perso, il est à la recherche d’un employeur, et se dit que montrer une page avec les logs des visiteurs peut en impressionner plus d’un.

Mais sa page est vue aussi par de nombreux webmasters, qui lui réclament son script (au départ une simple collection d’outils sous forme de scripts perl/cgi). Les premiers scripts sont déjà capables d’exécuter des requêtes mSql, et de gérer des formulaires.

L’ensemble constitue les « PHP Tools » (Personal Home Page Tools, outils pour pages personnelles), et c’est ce qui explique l’origine du nom PHP.

1995 : version 1.0 – l’interpréteur

Lerdorf a rapidement fait évoluer ses scripts, pour créer un véritable interpréteur de tags HTML qui simplifiait l’utilisation de ses scripts. Ce mini langage a connu un succès immédiat. Stimulé par la communauté des utilisateurs, qui lui suggèrent de doter le langage de boucles structures conditionnelles et d’autres fonctionnalités sympathiques, Lerdorf se plonge dans les langages évolués de l’époque pour en retirer le meilleur.

1996 : version 2.0 – PHP devient un véritable langage évolué

Lerdorf n’est pas un développeur expert, donc il garde la syntaxe du C, qui lui est familière, mais il s’imprègne également de concepts issus de Bison GNU et de YACC.

La version 2.0 est une révolution, car elle permet d’insérer dans une page HTML des instructions puissantes, mais aussi des requêtes sql, avec une facilité déconcertante. L’une des qualités les plus remarquées du PHP, c’est aussi la rapidité d’exécution des scripts, car il fonctionne comme un module compilé avec le serveur web Apache.

PHP/FI (c’est son nom à l’époque) intéresse déjà plusieurs sites commerciaux, qui l’adoptent. A partir de 1998, plusieurs hébergeurs commencent à proposer à leurs clients ce langage. Le phénomène PHP est lancé…

1998 : version 3.0 – La consécration

Le nombre d’installations augmentant, de nouveaux besoins apparaissent, et certains défauts sont devenus plus difficilement tolérables. Mais face à l’ampleur de la tâche, Lerdorf se fait aider cette fois-ci par une équipe de nouveaux développeurs bénévoles : on peut citer Stig Bakken, Shane Caraveo, Andi Gutmans, Zeev Suraski, et Jim Winstead.

C’est grâce à cette version que le php s’est imposé rapidement comme un véritable langage idéal pour générer des pages dynamiques. Associé à la base mysql, il s’est répandu chez la plupart des hébergeurs, gratuits ou payants, comme le successeur définitif des Perl CGI sur les serveurs LINUX/UNIX.

1999 : la version 4.0 – Le moteur Zend

Réécrit entièrement par Andi Gutmans et Zeev Suraski, le nouveau « moteur » du langage PHP, baptisé Zend, est intégré dans la version de base et donne la version 4.0 du langage. Cette version intègre une gestion des sessions, qui permet de faciliter l’écriture de pages dynamiques personnalisées.

2004 : vers la version 5.0…

Mais là on a un peu de temps pour en reparler…

Philippe YONNET


Commentez l’article « Les Origines du Php » sur le forum Webmaster-hub