Mysql … Les bases. (1)

Avant d’étudier le langage SQL, voici quelques définitions indispensables, pour bien comprendre de quoi il s’agit.

Une donnée : Une donnée est un ensemble de caractères possédant une valeur, un type, mais ne possédant pas de ‘sens’ (une donnée ayant un sens est une information). On peut manipuler les données par programmation, et les stocker en fonction de leur type (nombre réel, entier, chaine de caractère, booléen, etc..)

Une base de données : C’est un ensemble de fichiers stockant les données en fonction de leur type et de leur longueur. La base de données est découpée en tables pour permettre l’optimisation de l’espace de stockage. Chaque table recoit un nom pour l’identifier. Une table possède un à plusieurs champs, et zéro à plusieurs enregistrements. Chaque enregistrement contient au maximum un nombre de données égal au nombre de champs.

Le SGBDR : Le Système de Gestion de Base de Données Relationnel est un ensemble de scripts permettant de gérer les bases de données de façon simplifiée, et permettant de créer des relations entre les tables.

Le SQL : Le Standard Query Language ou langage standard de requêtes a été créé fin des années 70 par M. Codd pour répondre à une demande : Pouvoir interroger les bases de données de manière simple avec un langage intuitif, facile d’accès et standardisé. Il est composé de 3 sous-langages :

  • Le LID, ou langage d’interrogation des données,
  • le LDD ou langage de définition des données,
  • le LMD ou langage de manipulation des données.

La requête : Que ce soit pour la création, la suppression d’une table, la modification, l’insertion de données ou tout simplement pour avoir une liste de résultats , on interroge la base de données via une interface ou via un script (de programmation), grâce au langage SQL. Les instructions permettant d’interroger la base sont appelées ‘requêtes’. En effet, on requiert quelque chose de la part de la base de données. Cette requête s’effectue avec les mots clés étudiés ci-dessous (liste non-exhaustive) et en respectant la syntaxe du SQL.

Nous verrons comment utiliser le langage SQL en général avec le système de base de données MySQL en particulier. Pour tester les requêtes étudiées, vous avez besoin d’un logiciel tel que MySQLFront, ou d’un ‘phpmyadmin, ou de toute autre interface autorisant les requêtes SQL.

LID : Langage d’Interrogation des Données : Composé d’une seule instruction (SELECT), et de plusieurs clauses (ORDER, GROUP BY,etc.), il permet d’interroger la base et d’obtenir en retour une liste de résultats.
LMD : Langage de Manipulation des Données : Ajouter, supprimer, modifier des données, des enregistrements le LMD est composé de plusieurs instructions (UPDATE, INSERT, etc..)
LDD : Langage de Définitions des Données : Le langage le moins utilisé puisqu’il permet de créer, de modifier, de supprimer les tables, ainsi que leur structure, ce que l’on ne fait pas tous les jours. (CREATE,ALTER,DROP,etc.)