Un serveur dédié : Oui mais après ?

Avoir son site, le monétiser, améliorer son référencement… Ce sont les premières étapes du webmaster. L’étape suivante est généralement l’hébergement sur un serveur dédié. Oui mais comment faire quand nos compétences se limitent au code et à la mise à jour du site ? En quoi consiste l’infogérance d’un serveur ?

Dan répond à vos questions dans le cadre de la prestation qu’il peut fournir.

Connaitre un peu tout, c’est être expert en rien. Aussi, il faut savoir parfois déléguer les fonctions dans lesquelles nos compétences sont limitées. Souvent les questions sont récurrentes sur le forum : A partir de quand dois-je prendre un serveur dédié ? Que dois-je faire après l’acquisition ?

Pour tenter de vous éclairer sur votre choix, un panel de Hubiens a demandé Dan de répondre à un maximum de questions.

Hubiens : Comment es-tu venu à proposer des services d’infogérance de serveurs dédiés ?

Dan : C’était au début du HUB, même avant que je ne passe l’hébergement de celui-ci sur un dédié. Quelques membres avaient un serveur et rencontraient des difficultés à le paramétrer. L’un de ceux-ci avait d’ailleurs réussi l’exploit de se fâcher avec trois hébergeurs différents en moins de trois mois. Il fallait donc faire quelque-chose pour l’aider.

Donc c’était initialement pour aider les copains, et pas pour faire du business. Les premiers infogérés n’ont d’ailleurs rien eu à payer la première année.

Hubiens : Pourquoi proposer exclusivement l’infogérance de serveur OVH ?

Dan : Je connais OVH depuis maintenant 5 ans et ai entière confiance en cette Société et en sa capacité d’innover. Il a souvent été émis des reproches quant-à leur support à l’utilisateur, mais je n’ai personnellement jamais rencontré de problème. Il est vrai que leur stratégie en matière de serveurs dédiés réserve ces derniers plus aux professionnels qu’aux amateurs et que plusieurs des reproches formulés étaient infondés. J’ai appris qu’Octave est en train de rénover le support technique, ce qui sera mieux pour tous.

Hubiens : Quelle est la différence entre un serveur mutualisé et un serveur dédié ?

Dan : Sur un serveur mutualisé, l’utilisateur n’est pas le seul client. Donc lorsque l’un des « voisins » (ou co-locataires) se montre trop gourmand en ressources, tous en pâtissent. Sur un serveur dédié, vous avez 100% des ressources du serveur à votre disposition. Lorsque je parle « ressources », il faut le comprendre dans le sens le plus général. Cela peut donc être du CPU, du réseau, du disque, de la mémoire…

Hubiens : Quand un webmaster doit-il passer d’un serveur mutualisé à un serveur dédié ?

Dan : Dès que celui-ci sent que l’hébergement mutualisé n’est plus aussi performant qu’il le souhaite ou risque de se montrer trop gourmand. Toujours cet éternel problème de ressources disponibles… Ou alors s’il destine son hébergement à quelques applications qui ne se trouvent que rarement sur mutualisé, par exemple le streaming audio/vidéo.

Hubiens : A partir de quel volume (de trafic, ou de nombre d’utilisateurs) est-il raisonnable de basculer du mutualisé au dédié ?

Dan : Il est difficile de répondre à cette question. En matière de nombre d’utilisateurs, l’impact sur un site et les ressources nécessaires pour le faire tourner dépendront en premier lieu du type de site : statique ou dynamique. Donc en clair : html ou langage interprété (php, asp, cfm…) avec base de données.
On pourra servir un nombre bien supérieur d’utilisateurs sur un site dit « statique » écrit en html seul.

Hubiens : Les services d’hébergement gratuit ont-ils leur limite ?

Dan : Clairement oui ! Il suffit de voir que des F.A.I. tels que Free limitent la bande passante à certaines heures pour en être convaincu. Mais ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : Les hébergements payants ont eux-aussi leurs limites. La bande passante n’est jamais distribuée gratuitement. De toutes manières, Internet ne garantit jamais la route qui sera utilisée entre un point A et un point B. C’est à la fois sa force et sa faiblesse. On est tous logés à la même enseigne sur ce dernier point.

Hubiens : Mutualisé, puis dédié, cela semble une évolution normale. Maintenant, il y a des serveurs virtuels. Est-ce une étape intermédiaire dans la progression ? Ou une solution d’infogérance automatique ?

Dan : Un serveur Virtuel (VPS=Virtual Private Server) peut être une solution envisageable, à mi-chemin entre un hébergement mutualisé et un srveur dédié. Mais dans ce cas l’idéal serait de monter son propre serveur VPS sur un serveur dédié et de connaître les autres locataires, juste pour ne pas tomber dans le travers des co-locataires trop « gourmands » qu’on trouve en mutualisé. Mais en général, les serveurs VPS sont mieux paramétrés et limitent le pourcentage d’utilisation de ressources de manière assez stricte. Les serveurs virtuels font d’ailleurs partie des nouvelles offres d’OVH

Il ne s’agit pas d’une solution d’infogérance automatique, mais semi-automatique. Avec aussi les contraintes que supposent cette semi-automatisation.

Hubiens : En quoi consiste l’infogérance d’un serveur ?

Dan : Infogérer un serveur consiste à gérer ce dernier de manière à le rendre, pour un utilisateur lambda, aussi simple à l’usage qu’un hébergement mutualisé, avec les performances et la souplesse en prime. C’est peut-être court comme réponse, mais cela résume bien la manière dont je comprends ce service.
Il faut pour cela prendre en charge toutes les mises à jour de la distribution et de son noyau, pour laisser l’utilisateur n’avoir à gérer que ses domaines, emails et sites.
Mais avec de nouveaux clients, je suis amené à me poser de nouvelles questions tous les jours. Un cas n’est pas l’autre, ce serait trop simple.


Hubiens : Qu’elles sont les obligations d’un « infogéré » (en général et via tes services en particulier) ?

Dan : A part ce qui est renseigné dans les conditions générales, concernant les règlements du service et l’interruption de celui-ci, un utilisateur n’a pas d’obligations particulières. Il est tout de même certains points sur lesquels j’attire leur attention : par exemple éviter de modifier des fichiers système sans me prévenir, ne pas ajouter eux-mêmes des modules Apache ou Php s’ils veulent les conserver lorsque je ferai la mise à jour suivante. Je leur demande surtout de faire preuve de « bon sens » et de gérer leurs sites en « bon père de famille ».
Je dois dire que jusque-là cela marche plutôt bien.

Hubiens : Si un membre souhaite investir dans un serveur dédié, peut-il te contacter pour que tu l’aides dans le choix du serveur le mieux adapté pour lui ?

Dan : C’est en général comme ça que cela se passe. Tout simplement parce que pour la majorité d’entre eux il s’agit d’un premier serveur dédié, et qu’ils n’ont pas d’autre idée que le budget qu’ils sont prêts à y consacrer. 🙂
De plus, le passage à un serveur dédié leur ouvre très souvent d’autres possibilités qui n’étaient pas envisageables avant. Donc la charge monte bien souvent plus vite que prévu.
C’est mon rôle d’essayer d’éviter qu’ils ne calculent la taille du serveur de manière irréaliste (trop petit ou trop gros).

Hubiens : Si demain je prend un serveur dédié, vu mes compétences qui approchent le zéro absolu dans ce domaine, puis-je m’en sortir avec ton service d’infogérance, ou un minimum de compétences est-il nécessaire ?

Dan : Si vous avez déjà créé un site Web sur un mutualisé et comprenez le ba-ba, pas de souci. Vous pouvez prendre un serveur dédié en le faisant infogérer.
Un grand nombre de mes clients n’ont pas dépassé ce stade, et s’en sortent très bien.

Certains « transpirent » lorsque je fais des modifications importantes ou que je bascule leurs sites sur un autre serveur. Ils se reconnaîtront certainement icijoke>


Hubiens : Qu’elles sont les obligations que tu as envers tes clients ? Par exemple de disponibilités ?

Dan : En terme « contractuel », le service est assuré les jours ouvrables du lundi au vendredi de 9H à 18H. Mais il en va bien différemment et je passe le plus souvent mes soirées et weekends à résoudre les petits problèmes que les infogérés rencontrent au quotidien. Il s’est établi durant ces quatre dernières années une sorte de « climat de confiance » et j’ai toujours essayé de répondre au plus vite à toutes les requêtes raisonnables, même en soirée ou le weekend.

Certains ont parfois du mal à comprendre que j’ai aussi une vie privée, et qu’une astreinte 24/7 serait sans aucune commune mesure sur le plan tarifaire avec l’offre d’infogérance du Hub. En général, ils finissent tous par l’admettre. 😉

Par exemple, lorsque je pars en weekend (ou en vacances pour quelques jours), les infogérés sont prévenus que je ne pourrai pas réparer leurs éventuelles « bêtises » durant ce temps. Ils se montrent donc prudents, et évitent durant cette période toute manipulation « hasardeuse ». 🙂
Là aussi, tout s’est toujours bien passé jusqu’à présent.

Hubiens : Y a t’il certains scripts que tu refuses de gérer (trop consommateurs de ressources, ou trop mal sécurisés) ?

Dan : Pas vraiment de scripts que je refuse, mais certains que je déconseille du fait de leur vulnérabilité reconnue.
En ce qui concerne les ressources, là aussi j’ai un rôle de conseiller. Par exemple, je déconseille toujours à unutilisateur de SuperPlan chargé à 80% d’ajouter Spamassassin ou Clamav sur son serveur, surtout s’il gère un volume d’emails important. Je lui donne bien évidemment les raisons de cette réticence.

Hubiens : Combien de serveurs un bon infogérant peut-il suivre avant de succomber sous la tâche (mises à jour scriptées, mais surtout interventions ponctuelles plus compliquées) ?

Dan : Je dirais 200, voire plus. Le tout est de savoir à quel niveau on a scripté les différents mises à jour. Peut-être que le jour où je serai à 200 serveurs, je dirais plutôt 300… En fait, mais cela n’est un secret pour personne, au plus on a de « savoir faire » au plus de clients on peut arriver à servir sans que cela ne se transforme en esclavage.


Hubiens : Actuellement, quel cursus devrait suivre un étudiant s’il souhaite faire de l’infogérance ?

Dan : Il n’y a malheureusement pas de cursus type. C’est un métier qui demande tout de même un niveau d’expérience élevé, et cela ne s’apprend pas en amphithéatre. Je dirais qu’il faut à tout le moins 2 à 3 ans d’administration d’un serveur personnel, avant de pouvoir proposer de le faire contre rémunération.

Je pratique Unix depuis 1978, et j’apprends encore tous les jours tellement les questions sont diversifiées. Donc à moins de 2 à 3 ans de pratique, je n’y crois pas vraiment.

Hubiens : Qu’elle est la durée de contrat de l’infogérance « Made in Hub » ?

Dan : J’ai opté pour des contrats d’un an. Tout simplement parce que le plus gros du travail est effectué durant le premier trimestre. C’est là qu’il faut installer et paramétrer le serveur, et que les nouveaux clients ont le plus de demandes de support. C’est d’ailleurs pour cette même raison que je n’accepte pas les règlements par mois ou par trimestre.

Hubiens : Pour avoir accès au service d’infogérance, il faut être membre du Hub ?. (Tu ne rates pas des clients potentiels ? Pourquoi ne pas fonder un petit site spécialement pour tes services ?

Dan : J’ai envisagé de fonder un site pour cela, mais ne l’ai pas fait faute de temps. On trouve toujours quelque-chose à faire, un nouveau script à développer, une nouvelle distrib à apprendre, etc.
Et aussi, j’aime bien souffler et profiter de l’existence. 🙂

Quant-au nouveaux clients, un certain nombre d’entre-eux m’ont été envoyés par le service support OVH. Je suggère à tous de s’inscrire sur le Hub, non pas pour « gratter » quelques membres de plus, mais parce qu’il existe sur le Hub deux forums réservés aux infogérés qui me servent comme moyen de communication.

Hubiens : Le passage sur un serveur dédié influence-t-il sur le référencement ? Si oui, quels sont les ecueils à éviter ? Les éventuels effets bénéfiques ?

Dan : Disons que les performances supérieures en matière de temps de réponse permettent un crawl plus intensif. Les moteurs peuvent donc visiter le site de manière plus fréquente. Mais à part ce point, il n’y a pas d’impact sur le référencement qui est lié au contenu et non au contenant.
Pour information, le Hub reçoit en moyenne plus de 2 millions de visites des différents moteurs de recherche par mois. Il est donc logique qu’un post puisse se retrouver dans l’index dans les minutes qui suivent sa parution sur le forum.


Hubiens : Y a t-il des améliorations de services (exemple : sauvegardes multiples chaque jour, script de restauration, ….)
prévues à court ou moyen terme ? Infogérance, backup, le prochain service que tu vas faire, ca sera quoi ?

Dan : Le prochain service que je compte mettre en route durant le second trimestre sera un CRM (customer relationship manager) réservé aux infogérés.
Cela permettra de mieux suivre les tickets support ouverts, et automatiser aussi le processus de facturation. Il se complètera à terme par une base de données « de solutions » et finira très probablement par remplacer les forums « infogérance » dont la forme évoluera.

Les multi-sauvegardes quotidiennes de bases de données sont aussi à l’ordre du jour en complément aux sauvegardes effectuées actuellement.
Mais je ne veux absolument pas lancer un nouveau service sans l’avoir intensivement testé.


Hubiens : Lorsqu’un client te contacte. Doit-il commander son serveur lui-même ou te charges-tu de cette opération ?

Dan : Le client commande lui-même le serveur chez OVH, et me met en contact technique pour celui-ci. Je ne pourrais pas assurer le suivi de tous les serveurs sur le plan commercial. La technique me suffit bien.


Hubiens : Quand on a une multitude de compte mutualisé quel est l’intérêt de passer sur un serveur dédié ?

Dan : Surtout une simplification comptable, et une amélioration probable des performances des sites.

Hubiens : Gères-tu des serveurs qui tournent pour des sites en Java ? Si oui, qu’as-tu mis comme serveurs d’applications ? (Tomcat…) ?

Dan : J’ai deux ou trois infogérés qui ont Tomcat sur leur serveur. Je ne maîtrise pas suffisamment cet applicatif que pour le gérer au delà de la simple installation.
Mais lorsque quelqu’un demande Tomcat, il s’agit en général d’une personne qui maîtrise l’outil et qui saura donc se débrouiller. C’est un applicatif, et de ce fait il ne fait pas partie de la distribution de base donc de l’infogérance.

Hubiens : Comment fais-tu pour monitorer les serveurs ? As-tu ton propre soft, ou utilises-tu ceux d’OVH ?

Dan : OVH a mis à disposition l’outil RTM qui fait très bien le monitoring des serveurs.
Je suis tenu au courant par email de tout problème rencontré sur un serveur dont je suis le contact technique.

Hubiens : Peut-on utiliser un dédié d’OVH pour faire serveur de jeu (counter strike, ou warcraft, ou autres…) ? Peut-on faire appel à tes services pour gérer ce serveur ?

Dan : Je ne suis pas très branché « jeu » … donc je conseillerais de s’adresser plutôt à quelqu’un de bien plus compétent que moi dans ce domaine.

Hubiens : Ou trouve-t-on les informations sur les prestations de services que tu offres ?

Les conditions générales sont en ligne sur le Hub

Hubiens : L’infogérance Hubienne offre t-elle une garantie contre le Hack ?

Dan : On ne peut malheureusement pas garantir cela. Ou alors il faudrait empêcher les utilisateurs de créer des sites. La majorité, pour ne pas dire la totalité, des hacks que certains clients ont subis étaient dûs à des fomulaires insuffisamment sécurisés. Ce n’est jamais arrivé à cause de la distribution.
Lorsque la faille du noyau 2.6.x permettant de devenir super-utilisateur a été connue, j’ai changé le noyau de tous les serveurs dans l’heure. Aucun infogéré n’a eu à subir de hack.


Hubiens : OVH te considère-t-il comme un concurrent ?

Dan : Non, pas du tout. Ou alors ils sont particulièrement sympathiques avec leurs concurrents vu qu’ils m’envoient de nouveaux clients.

Hubiens : Aujourd’hui tu ne prends plus que des clients qui acceptent le système de distribution Débian. Pourquoi ?

Dan : Il faut évoluer et vivre avec son temps. La distribution RedHat (Release 1 d’OVH) est ancienne et devient problématique à tenir à jour. RedHat est passé au modèle payant il y a quelques années, donc les paquets pour les anciennes versions ne sont plus tenus à jour.
Quant-à la Release 2, basée sur Gentoo, je ne l’aime pas parce qu’elle est trop compliquée à tenir à jour vu les modifications apportées par OVH. On doit donc attendre les mises à jour d’OVH pour la faire évoluer.

C’est d’aileurs le problème avec les distributions « en release » : si la release ne comprend pas à l’origine tout ce dont vous avez besoin, il vaut bien mieux envisager d’installer une distribution « nue » sur laquelle vous aurez un contrôle absolu. Encore faut-il savoir la gérer…

Le choix de Debian est un choix personnel, basé sur mon expérience. Et la « Charte Debian » nous garantit que la gratuité de celui-ci persistera à terme.
Je continue bien évidemment à maintenir les serveurs RedHat.


Hubiens : Et si demain une nouvelle distribution plus performante que Débian voit le jour. Accepteras-tu de changer de distrib pour faire face à un nouveau marché ?

Dan : J’accepterai vraisemblablement, mais je ne suis pas certan que les clients suivront.
Un changement de distribution n’est jamais anodin. Et je préfère m’en tenir à la fable de La Fontaine : « Un Tiens vaut, ce dit-on, mieux que deux Tu l’auras ; L’un est sûr, l’autre ne l’est pas. » Ou encore, comme le disent très bien les anglo-saxons : « a bird in the hand is worth two in the bush » (Un oiseau dans la main vaut mieux que deux dans le buisson).

Hubiens : Avec la mise en place d’un serveur Debian est fournie une licence direct-Admin. Est-elle la propriété du client ? (Si non, que devient-elle à après la cession du contrat d’infogérance ?)

Dan : La licence DirectAdmin est une licence non transmissible, propriété de Webmaster-Hub ltd. C’est grâce à cette contrainte imposée que j’ai pû négocier des tarifs « revendeur » qui profitent aux infogérés. Sinon, le coût normal d’une licence perpétuelle est de US$ 299.

Un infogéré pourra garder cette licence pour toute la durée de son infogérance, même en changeant de serveur.
S’il souhaite arrêter l’infogérance tout en gardant DirectAdmin, il faudra qu’il passe acquisition d’une licence à son nom.

Hubiens : Le système de sauvegarde est réservé aux infogérés. Pourquoi ?

Dan : La sauvegarde est un service que je propose aux infogérés. Ce n’était pas initialement prévu et a fait partie de l’évolution logique de l’infogérance. Mais mon but n’est pas de me transformer en société faisant du backup pour tous.

Hubiens : Comment communiques-tu avec tes clients ?

Dan : Le Hub a deux forums réservés aux infogérés. Il s’y raconte pas mal de choses intéressantes (du moins j’ose l’espérer) et je l’utilise pour faire part des modifications apportées globalement sur les serveurs (par exemple une mise à jour de Php). A part cela, je réponds aussi aux messages envoyés sur le forum, aux emails et au téléphone. Le CRM que j’envisage d’installer au courant du second trimestre permettra de simplifier le suivi.

Hubiens : Quels sont les conseils que tu peux donner à un webmaster pour faire son choix parmis les différents prestataires qui offrent de la location de serveurs dédiés ?

Dan : Difficile de donner des conseils, parce que je suis loin de connaître toute l’offre. Dans les grands acteurs français, il est clair que j’ai une préférence marquée pour OVH, ce dont je ne me cache nullement. C’est la raison pour laquelle je limite l’infogérance à ces serveurs.
Mais d’autres acteurs semblent intéressants, je n’en citerai que quelques-uns par ordre alphabétique (que les autres me pardonnent) : Amen, Celeonet, Hiwit, Ikoula, Sivit …

Chacun voit midi à sa porte, et je ne veux pas non plus me transformer en évangéliste.
Il faut comparer les offres, les conditions générales, et surtout bien lire les petits caractères en fin de contrat.

Vous pouvez intervenir sur cet article, ou poser d’autres questions sur ce post.