Jump to content

erwan29

Membre
  • Content Count

    5
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutre
  1. oui, tu dépose d'abord ton dossier ACCRE complet à la DDTEFP après quoi la désision est notifiée sous un mois sans quoi c'est une acceptation tacite. tu as ensuite 3 mois pour effectuer les formalités de début d'activité plus d'infos sur la page concernant l'ACCRE de l'APCE remarque : avoir choisi le régime fiscal micro à la création de l'EI est une condition nécessaire (mais pas suffisante) si l'on envisage de demander la prolongation de l'ACCRE pour la deuxième année d'activité. A+
  2. L'Agessa, qui a un fonctionnement similaire à celui de la Maison des Artistes, est peut-être plus adaptée selon le type de projet. Sous conditions, on peut ponctuellement créer des sites sous le statut "auteur d'oeuvres multimédia". Cette doc donne quelques explications et fixe certaines limitations (exit par exemple l'hébergement, le référencement, ...). Il faut que le site réalisé puisse, dans son ensemble, s'apparenter à une oeuvre et donc présenter un caractère original, que ce soit dans la création graphique et/ou dans le développement. Autrement dit, l'intégration/adaptation d'un template tout fait et d'un cms ne passerait probablement pas. Le statut auteur n'est pas adapté pour proposer un ensemble de services qui sortent bien souvent de la création artistique. Néanmois de façon ponctuelle et si le projet respecte les limitation, le statut auteur paraît plus avantageux (% net plus important) que le portage salarial. Enfin l'obtention d'un siret ne semble pas facultatif pour un auteur qui doit aussi présenter des factures en bonne et due forme. a+
  3. on dirait qu'il y faut quand même bien faire attention quand on hésite encore entre le travail indépendant et le retour à un travail salarié en remplissant un formulaire P0 on peut perdre le statut de demandeur d'emploi et devenir entrepreneur "presque-malgré-soi" ici un exemple d'une personne qui était dans la même situation que moi et qui a eut de légers déboires certaines sources affirment que l'obtention que la déclaration de début d'activité n'est pas obligatoire, vu que ce n'est pas (dans l'immédiat) une activité destinée à devenir durable mais d'autres affirment que c'est formulaire P0 et siret obligatoires, qu'il s'agisse de réalisations ponctuelles ou d'une activité principale en tant qu'auteur l'Agessa me dit qu'il vaut mieux avoir confirmation auprès de l'anpe pour la conservation des indemnités... mais le conseiller anpe n'a jamais entendu parler de l'Agessa quelqu'un aurait une réponse définitive là-dessus ? sinon le formulaire en vu de l'obtention d'un siret serait ici soit le P0-i soit le P0-pl qu'on obtient auprès du centre des impôts quelqu'un sait lequel est le bon et si il y a un "aiguillage" différent si on se gourre ? sans parler de l'aspect qualitatif : ne pas laisser le client se dépatouiller seul avec son site si il a besoin de conseils au delà de la mise en ligne initiale A+
  4. Bonjour, j'étais employé comme développeur web et suis au chomage depuis peu. j'hésite à me lancer en indépendant malgré plusieurs demandes de sites refusées faute de statut adéquat dans l'immédiat je souhaiterai savoir si je peux accepter d'assurer une réalisation sous le statut auteur-multimédia auprès de l'AGESSA sans pour autant me faire radier des assedics aussitôt alors que je continue de chercher un emploi salarié... vu que certaines formalités semblent obligatoires (P0/siret) je doute que l'anpe considère ça comme du simple intérim (un cdd-mission est généralement possible mais ça ne me dit rien ici) les précédents posts sur l'AGESSA ne traitaient pas de ce cas particulier l'intérêt financié est assez limité puisque même si c'était possible, le montant des allocs serait à coup sûr diminué du montant de la prestation urssaf, centre des impôts, agessa, cci, assédics, anpe... quel organisme pourrait me confirmer/infimer ça ? (si par chance ils ne se contredisent pas les uns et les autres) quelqu'un aurait-il déjà tenté le statut chomeur-auteur ? sinon d'après une doc AGESSA un site web peut bien être considéré, pris dans son ensemble, comme une oeuvre multimédia originale au sens de l'AGESSA quand on réalise le développement mais aussi l'aspect visuelAge par contre beaucoup de prestations "annexes" (hébergement, gestion des site, etc) ne peuvent pas être proposées sous ce statut... ce qui peut être pénalisant si il s'agit à terme de fournir une offre de service plus complète donc le statut auteur n'est sans doute pas le meilleur choix pour un webmaster "généraliste" qui se lancerait en freelance ceci même temporairement pour tester la viabilité de l'activité en passant à côté d'éventuels bénéfices dégagés sur les prestations "annexes" j'ai bon ?
  5. Bonjour, si je ne me gourre pas... c'est déjà une base à l'extention de ton activité sur le net et pour une banque déjà un bon point pour le fonctionnement et la mise en oeuvre de la solution du C-A tu as justement le site de e-transactions Dans tous les cas tu est légalement tenu d'ouvrir un contrat de vente à distance auprès d'une banque, en général ta banque habituelle chez qui tu dois avoir au préalable un compte pro. La où ça peut être confus c'est que les banques associent souvent les contrats VAD et les services associés de vente à distance (type TPEV) sous forme de pack. Normalement tu peut souscrire uniquement au contrat VAD qui n'est en principe pas payant. Ensuite tu peux choisir d'utiliser leur solution de paiement ou non. les 300 dont tu parle couvrent les frais d'accès à l'utilisation de la solution de paiement de la banque ainsi qu'une assistance pour l'installer et la tester sur ta boutique. Ces frais d'accès sont très variables, non seulement suivant les banques mais parfois tout aussi variables suivant les caisses régionales. des banques vont facturer un abonnement mensuel (autour de 15 /mois) et d'autres non... ici la commissions sur les transactions en comprend généralement 2 : - une "classique" sur les paiement par carte, de même que pour les paiements dans une boutique physique (~ 0,6 % GEI CB) - une com supplémentaire sur les paiement par carte sur internet les deux réunies représentent effectivement souvent un entre 1 et 2% parfois c'est montant fixe (genre 0,15 + com "classique"). le tout étant souvent négociable, suivant historique, projet, ... ça c'était pour la solution bancaire il y a des solutions alternatives type paybox pour paxbox en particulier, les frais d'accès standards sont de 390 , après ça peut être en dessous si tu passe par un hébergeur ayant un partenariat avec cette société. l'abonnement mensuel est ici de 22 . paxbox ne prend pas de pas de com sur les 100 premières transactions mensuelles (mais la com "classique" de la banque demeure). au delà de 100, s'y rajoute une com fixe de 0,063 (à vérifier) d'autres solutions type paypal existent aussi, mais pour des petit CA les frais tournent souvent au delà des de 5% tout compris. (ex paypal-compte premier : 3.9 % + 0,25 / transaction jusqu'à 2500 mensuel) reste enfin la solution "bricolage maison" pas (plus) recommandé où les clients laissent leur n° de CB sur ton site. En plus des risque et éventuelles difficultées supplémentaires, ça pourrait au final te coûter plus cher : ça sous entend d'avoir déjà une solution bancaire de saisie manuelle (donc frais) et il est quasiment indispensable de sécuriser son site au moyen d'un chiffrement SSL en utilisant un certificat personnel* (prix plancher à 50 / an auquels se rajouteront probablement des frais d'installation en mutualisé) * le certificat "personnel" c'est pour éviter l'avertissement comme quoi le certificat n'appartient pas à ton nom de domaine... ça peut fair fuir des acheteurs AMHA, il faut prendre en compte ce genre de chose, tes clients potentiels seront peut-être plus enclins à laisser leur n° de carte sur un site bancaire que sur un serveur dont ils n'ont jamais entendu parler. je dirai celle de ta banque, dans ton cas sans doute équivalente voire moins chère que celle de paybox par exemple si tu veux parler des site e-commerce "en location" ou "clé en mains" type power-boutique, il y a un post récent sur le sujet. pour les sites e-commerce réalisé par une agence web ou indépendant l'investissement est initial et non mensuel. là le coût varie aussi (décidement ) mais comme ça a été dit, en choissisant bien tu aura un site qui corresponde à tes attentes, bien fait tant au niveau du visuel que de l'ergonomie, sur base oscommerce des fonctions qui n'ont rien à envier au solutions "en location", quelqu'un à ton écoute... et tu aura encore ton site si tu change de prestataire... voilà erwan ** edit modo: attention aux citations mal imbriquées ;-)
×
×
  • Create New...