Aller au contenu
Monique

Un site accessible

Noter ce sujet :

Recommended Posts

Bonjour,

L'informatique, et plus particulièrement Internet, permet un accès plus facile à l'information aux personnes souffrant d'un handicap (visuel, moteur...).

Mais beaucoup de sites sont d'une utilisation laborieuse, parfois même il est impossible d'y accèder !

Et pourtant, les rendre accessibles n'a rien d'utopique : c'est une question de code.

Dans plusieurs pays, les sites officiels ont déjà des obligations à cet égard.

Et la tendance est à étendre cette obligation à certaines catégories de sites publics (non officiels).

Je vous invite à lire l'article L'accessibilité et à donner votre avis, à faire part de vos expériences...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'accessibilité me semble être une direction inéluctable : on fait bien des parkings pour handicapés, des portes élargies, des accès sans escaliers pour les fauteuils,... Pourquoi le web n'irait-il pas dans cette direction ? Cela me semble obligatoire.

Un petit lien que j'aime beaucoup et qui nous apprend plein de choses : http://www.acces-pour-tous.net/

On y trouve un Validateur et des fiches techniques très sympa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

et bienvenue au Cl'Hub, SIBELIUS :)

2003 a été déclarée année européenne des personnes handicapées dans le but de mettre en évidence les difficultés rencontrées par ces personnes et d'y apporter des solutions. L'accès à Internet fait partie de ces préoccupations.

L'association Braillenet a évalué l'accessibilité à 30 sites utiles : presse, moteurs de recherche, banques, e-commerce...

Le bilan est désastreux : aucun de ces sites n'atteint le niveau minimum d'accessibilité.

Je vous invite à lire cet article à ce sujet : Le Web français inaccessibles aux handicapés.

Les premières recommandations pour les sites officiels ne sont pas récentes :

- au niveau européen

Le 25 septembre 2001 la Commission Européenne a adopté une communication sur l'amélioration des sites web publics.

- La Commission insiste sur les enjeux de l'accessibilité des sites pour les personnes handicapées mais aussi pour les personnes âgées, et plus généralement pour tout ceux qui ne sont pas des habitués du web.

- « les sites Web du secteur public dans les États membres et dans les institutions européennes, ainsi que le contenu de ces sites, doivent être conçus de manière à être accessibles, afin d'assurer que les personnes ayant des besoins particuliers puissent accéder aux informations et tirer parti de toutes les possibilités offertes par les «pouvoirs publics en ligne».

- La Commission préconise l'adoption par les Etats membre de textes règlementaires ayant le statut d'instructions.

- Un suivi des progrès dans l'application de cette communication sera régulièrement effectué.

- en France

Dans sa circulaire du 7 octobre 1999 relatives aux sites internet des services et établissement publics de l'Etat le Premier Ministre demande aux responsables de sites de veiller tout particulièrement à favoriser l'accessibilité de l'information à tous les internautes, notamment les personnes handicapées, non voyantes, malvoyantes ou malentendantes. Il leur recommande de se référer aux recommandations de niveau 1 du World Wide Web Consortium consacrées à l'accessibilité des contenus.

Le rapport Descargues , "L'accessibilité des nouvelles technologies de l'information et de la communication aux personnes aveugles et malvoyantes", propose de fixer une obligation légale d'accessibilité de l'information et des services électroniques pour l'ensemble des services de l'Etat et des collectivités locales, et d'arrêter une procédure d'agrément.

Le plan triennal ( 2001-2003) en faveur des personnes handicapées qui attibue un dotation de 1,52 milliards de francs "pour l'accès au milieu de vie ordinaire" prévoit une mission d'expertise sur l'accessibilité aux non-voyants des sites internet des ministères.

- en Belgique

Le 20 février 2003, le Gouvernement wallon approuve une note d'orientation en matière d'intégration des personnes à mobilité réduite. Les mesures relatives à l'accessibilité des sites Web sont inscrites et approuvées dans cette note.

La décision du Gouvernement fait également mention d'une évaluation annuelle des mesures d'accessibilité par l'association "Wallonie Accessibilité". Le projet d'accessibilité des sites Web aux personnes déficientes visuelles fait partie intégrante de cette évaluation.

Le 10 avril 2003, le Gouvernement wallon décide donc d'adopter une mesure afin de rendre accessible l'ensemble des sites Web de la Région wallonne. La Région wallonne s'engage ainsi à suivre les recommandations européennes en matière d'accessibilité et à les rendre obligatoires pour tous ses sites officiels existants et à venir.

Tous les webmasters devraient se sentir concernés, quelque soit leur site.

J'ai un jour lu ce témoignage : l'auteur d'un site de photographie avait reçu un message d'un visiteur lui disant qu'il appréciait beaucoup ses photos... ce visiteur précisait qu'il était aveugle ! En fait, chaque photo était accompagnée d'un texte descriptif fort bien rédigé et rendant parfaitement l'athmosphère émanant des photos... (je n'ai plus le lien, malheureusement).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En ce qui concerne D*****, je serais bien volontaire à participer à ce genre de projet, qui me semble à la fois un challenge technique et un challenge social ...

Bonjour Gilbert,

J'apprécie ta réaction :flower: et je ne serai certainement pas la seule !

Je suis prête à relever ce défi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Monique,

le lien que tu indiques renvoie à une page de recherches, je propose donc le lien suivant

Des sites Web français de la vie quotidienne sont inaccessibles aux personnes handicapées

Il est clair que nous avons tous du pain sur la planche....

Cependant, il est en même temps regrettable que le label Accessiweb soit payant, et même très cher: 1000 euro TTC l'année!!!! Ca ne va guère inciter les webmasters à le faire....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

Je viens juste de lire l'article sur les standarts du web et l'accessibilité.

Je souhaitais rajouter un lien supplémentaire dans les ressources dispos à la fin de l'article car ce site est pour moi un site de référence en France concernant ce sujet (hormis les recommandations du W3C traduites en fr qui restent THE référence ;-) mais toujours pas assez pédagogiques ..).

Il s'agit de l'excellent site du Open Web Group.

Hormis le côté handicapé pour lequel cela, c'et vrai, a été initialement développé, les membres de ce groupe vous expliquent en quoi les standarts du Web peuvent être bénéfique à tous points de vue pour les internautes, pour les entreprises et pour les personnes atteintes de handicaps.

En deux mots, il s'agit effectivement d'accessibilité mais également d'inter-opérabilité.

++

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je souhaitais rajouter un lien supplémentaire dans les ressources dispos à la fin de l'article car ce site est pour moi un site de référence en France concernant ce sujet (hormis les recommandations du W3C traduites en fr qui restent THE référence ;-) mais toujours pas assez pédagogiques ..).

Il s'agit de l'excellent site du Open Web Group.

Bonjour Puma Noires,

Effectivement, Openweb est LE site francophone incontournable et j'ai déjà eu souvent l'occasion d'y faire appel dans mes réponses.

Le lien manquait dans la partie Publications, je viens de l'ajouter...

Merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Cet article est interessant, dommage que "trop peux" de personnes ne le connaissent.

Si les webmasters suivaient les recommandations W3C, ils permettraient, dans un premier temps, une meilleure accessibilité aux personnes handicapés sur leur site.

Je trouve qu'abborder un sujet comme celui ci est important.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour JokoZetla,

bienvenue sur le Hub :)

Si les webmasters suivaient les recommandations W3C, ils permettraient, dans un premier temps, une meilleure accessibilité aux personnes handicapés sur leur site.

Je trouve qu'abborder un sujet comme celui ci est important.

Comme tu peux le voir dans ma signature, je suis partie en campagne... et je suis toujours heureuse de voir d'autres personnes suivre le même chemin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'essaye le plus de m'en approcher sur la plupart de mes sites.

Néanmoin, ce n'est pas tjs simple par rapport à la demande du client.

Un client qui souhaite "ABSOLUMENT" avoir du flash sur tout son site par exemple,

Je vais avoir du mal à le rendre accessible par tous ;)

Ou alors, prendre bcp de temps et du meme coup, devoir lui vendre le site plus cher, tache ardue :!:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben je pense qu'un client qui veut que sont site soit accessible ne demandera pas que celui ci soit developpé en FLASH sinon c'est qu'il a rien compris ;o)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je viens de découvrir un site au contenu remarquable : L'accessibilité des sites Web pour les personnes malvoyantes

Vous y trouverez une analyse lucide de la situation actuelle et à venir, une présentation détaillée du matériel utilisé par les mal et non-voyants, un exemple concret de réalisation d'un site accessible (pour une des plus importantes mutuelles belges)...

Je vous en recommande la lecture.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai aps tout lu, mais ça me semble interessant.

A mettre dans mes favoris ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ben je pense qu'un client qui veut que sont site soit accessible ne demandera pas que celui ci soit developpé en FLASH sinon c'est qu'il a rien compris ;o)

Un petit document bien sympa que j'aime refiler à tous les amoureux inconditionnels du Flash dès que l'occasion se présente : http://patrick.murris.com/articles/flash25.htm

Certains des arguments mis de l'avant dans cette liste sont moins pertinents que d'autres, mais l'essentiel de l'argumentaire contre le format Flash est très solide.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour,

pour soulever le pb de flash : effectivement pour les non-voyants il vaut mieux les éviter ; mais on peut également prévoir une solution alternative (avec les balises <object> ou <noembed>)

car il y a aussi les sourds et malentendants et parmi eux beaucoup "d'illétrés" : pourquoi ? parce que pour eux leur langue est la langue des signes et non la nôtre ;

il existe aujourd'hui des sites développés dans la préfecture de la gironde (mairie) où ont été installés des modules filmés en langue des signes ; modules non visibles évidemment pour les non-voyants, mais les deux doivent être également servis...

on ne peut donc enlever totalement une technologie si elle peut servir à certains ;

le tout est de l'adapter avec ces fameuses balises qui permettront à Jaws (lecteur vocal) ou autre technologie pour non-voyant de ne pas les lire...

je viens de découvrir votre forum car depuis peu je m'intéresse à l'accessibilité ; je suis heureuse de voir que, tout de même, de nombreuses personnes s'intéressent à ce sujet important, puisqu'internet permet aux personnes handicapées moteur, visuel, ou entendant de pouvoir communiquer avec d'autres personnes ou d'éviter un déplacement difficile (tout n'étant pas encore prévu pour eux...) :flower:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour nana,

et bienvenue sur le Hub :)

Les problèmes rencontrés par les sourds et les mal-entendants sont spécifiques mais bien réels, et trop peu évoqués.

Ce sujet mérite d'être approfondi.

J'ouvre donc une discussion, avec la copie de ton intervention comme point de départ, et j'y donne rendez-vous à tous ceux qui sont intéressés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
je viens de découvrir votre forum car depuis peu je m'intéresse à l'accessibilité ; je suis heureuse de voir que, tout de même, de nombreuses personnes s'intéressent à ce sujet important

Si la question t'intéresse, il est clair que nous aurons de très intéressantes discussions en perspective. Pour certains des membres du Hub, l'accessibilité est un véritable cheval de bataille.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut à tous!

On met beaucoup l'accent sur les personnes handicapées moteur mais somme toute une faible connexion ou du matériel de mauvaise qualité sont tout aussi handicapant et gêne l'accès au contenu.

Par ailleurs, bien que cela soit important à mes yeux, (corrigez moi si je me trompe) l'accessibilité est possible depuis de nombreuses années non? Donc effectivement celà est attrayant car cela fait partie "des nouveautés" mais je trouve parfois que l'importance qu'on lui accorde, effraye, et par conséquent écarte des développeurs alors que les recommandations de bases aident déjà beaucoup.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
On met beaucoup l'accent sur les personnes handicapées moteur mais somme toute une faible connexion ou du matériel de mauvaise qualité sont tout aussi handicapant et gêne l'accès au contenu. Par ailleurs, bien que cela soit important à mes yeux, (corrigez moi si je me trompe) l'accessibilité est possible depuis de nombreuses années non?

Personnellement, c'est un peu l'axe que j'essaie de prendre en parlant d'accessibilité. Je préfère largement parler de populations vieillissantes avec des limitations fonctionnelles grandissantes que de personnes handicapées... au final, nous parlons du même public élargi, mais l'oreille corporative est plus attentive à une population qui vieillit (compte tenu de son pouvoir d'achat) qu'à une population marginalisée comme étant aveugle ou simplement handicapée. Il ne faut pas perdre de vue que nous sommes tous des gens avec limitations fonctionnelles en devenir. Ça tend à remettre les choses en perspective.

J'ai des amis qui, eux, adressent la question d'un point de vue purement moral (ils sont d'ailleurs des personnes handicapées eux-mêmes). Leur discours trouve beaucoup écho auprès des groupes gouvernementaux qui eux, sont beaucoup plus tenus de réfléchir avec leur sens moral qu'avec leur porte-feuille.

Pour info, j'ai entendu parler d'accessiblité et de WAI pour la première fois autour de 97 ou 98. Alors c'est pas jeune-jeune comme combat. :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous.

D'une certaine manière, je me suis toujours intéressé à l'accessibilité. Je me suis documenté sur le sujet et j'y ai réfléchi, mais je ne suis jamais arrivé à trouver une définition claire et nette de ce dont il s'agit... jusqu'à tout récemment.

Une idée vague peut suffire dans bien des cas, mais dès qu'il s'agit d'articuler clairement des notions voisines, ça se complique.

Un jour, j'étais tombé sur une définition qui disait à peu près ceci :

Accessibilité : ensemble des dispositions prises pour franchir les limitations matérielles, logicielles et réseautiques susceptibles de gêner l'accès des utilisateurs aux contenus d'un site.

Intéressant, n'est-ce pas ? Mais comment l'accessibilité se distingue-t-elle alors de l'interopérabilité ?

Une autre mettait le focus sur les personnes plutôt que sur les contraintes techniques :

Accessibilité : qualité d'un site dont les fonctions et les contenus peuvent être utilisés par des personnes souffrant d'un handicap visuel, auditif, moteur ou intellectuel.

Pas mal ça aussi. Touchant, même. N'empêche qu'une telle approche laisse de côté tous ceux qui, sans être handicapés, naviguent avec des restrictions réseaux, un matériel alternatif, une carte graphique à faible résolution, un équipement matériel ou logiciel désuet ou, au contraire, dernier cri, etc. Donc pas mal de monde, finalement. Et dire que l'accessibilité se veut contraire à la discrimination !

La question doit pourtant être simple, me disais-je. D'un côté il y a les contenus, de l'autre les utilisateurs, et entre les deux un ensemble de médiations technologiques qu'il s'agit de rendre le plus souple possible pour permettre à ceux-ci d'accéder à ceux-là.

Les limitations peuvent se trouver du côté des personnes, on vient de le dire. Elles peuvent venir des médiations technologiques, et c'est ce que soulignait la première définition. Mais elles peuvent aussi se trouver du côté des contenus eux-mêmes. Et cela vient encore changer la donne.

Une police trop petite, un contraste insuffisant ou un choix de couleur inapproprié, et voilà votre texte inaccessible à toute une palette de handicapés visuels. Rehaussez votre style, vous perdez les gens moins instruits ou déficients. Faites usage de métaphores ou d'expressions issues de votre terroir, et vous vous coupez de ceux qui n'en sont pas. Ajouter des gif animés et ceux qui ont des problèmes de concentration vont en souffrir ; du scintillement, et voilà les épileptiques en danger...

Ces détails, on le voit, font qu'un site est accessible ou pas. Or ils sont en rapport avec le contenu. Aussi voudrais-je proposer une nouvelle définition de l'accessibilité qui se situera dans la même perspective :

Accessibilité : qualité d'un site dont les fonctions et les contenus ont été conçus pour être utilisables et compréhensibles au plus grand nombre de personnes possible.

Utilisable et compréhensible. Ce qui ne veut pas forcément dire facile. Car à tout prendre, la facilité d'utilisation et de compréhension me semblent se rattacher d'avantage aux notions d'ergonomie et de convivialité.

Bref, faites que vos contenus soient utilisables au plus grand nombre possible. C'est l'objectif. Assurez-vous de leur interopérabilité. C'est la condition sine qua non. Souciez-vous des limitations sensorielles ou neuro-physiologiques d'autrui à l'intérieur même du processus d'élaboration de vos contenus. C'est le clé. Tenez compte des conditionnements culturels de vos destinataires en plus, et vous aurez quelque chose de hautement accessible. Rendez le tout esthétique et encore plus facile à utiliser, et vous voilà parti pour une autre étape : rendre ergonomique et convivial un contenu déjà accessible.

Une bonne définition de l'accessibilité devrait donc englober, d'une certaine manière, les notions d'interopérabilité et d'internationalisation, mais exclure, au moins en partie, celles d'ergonomie et de convivialité. Voilà où j'en suis dans ma réflexion.

Je termine ce commentaire déjà trop long par une phrase de l'inventeur du Web qui, à sa manière, résume tout mon propos :

« Mettre le Web et ses services à la disposition de tous les individus, quel que soit leur matériel ou logiciel, leur infrastructure réseau, leur langue maternelle, leur culture, leur localisation géographique, ou leurs aptitudes physiques ou mentales. »

Tim Berners-Lee

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut!

L'accessibilité ne s'adresse qu'aux seuls hommes? Les machines sont exclues?

Une définition unique pour un domaine est possible mais elle variera suivant le domaine dans lequel on l'emploie. Accessoirement, ça me fait penser qu'il ne faut pas omettre qu'initialement le web est un outil hypertexte. De la même manière qu'une table des matières des premières encyclopédies, le lien hypertexte permet d'obtenir des informations complémentaires/connexes sur le mot souligné. On peut donc soumettre une définition de base, complétée par des hyperliens qui aideront à la définition/compréhension du terme.

Par ailleurs je me demande s'il n'y a pas une sorte de mystification autour de notre cher médium. En quoi un site internet est-il différent d'une application "lourde" installée sur notre disque dur? Mis à part les délais de chargement et si on omets la provenance des données, les deux sont très proches. Les deux sont équipés de menus, d'onglets et de contenu. Malgré tout on s'obtine à utiliser des animations (pour palier les lenteurs de chargement?) qui sont autant de freins à la compréhension et à l'accès au contenu. Ne serions nous pas en train de réinventer un peu ce qui se fait depuis des années dans l'informatique?

(Désolé si je suis HS sur le second point...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis un moment, j'ai tendance à établir une différence entre les termes accessibilité et disponibilité des contenus. C'est peut-être une nuance que tu devrais apporter à ta définition, Paginus. Un contenu disponible n'est pas forcément accessible, alors qu'un contenu accessible est implicitement disponible.

En présentant les concepts d'accessibilité aux néophytes, j'éprouve souvent le besoin d'établir cette disctinction. Au même titre qu'un site peut-être conforme et totalement inaccessible, du contenu peut s'avérer totalement disponible mais non-accessible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Sans doute parce que le Web est essentiellement visuel, je ne crois pas me tromper en disant que les premières réactions et recherches de solutions ont concerné les personnes ayant un handicap visuel. Les premières associations actives et efficaces concernent les non ou mal-voyants.

Est-ce là l'origine d'une définition restrictive de l'accessibilité ?

Cette approche évolue et se diversifie cependant, le programme du dernier Séminaire AccessiWeb en est un excellent exemple.

Ma définition de l'accessibilité découle du commentaire de Tim Berners-Lee (rappelée par Paginus). Elle sous-entend donc les notions d'interopérabilité, d'ergonomie, d'utilisabilité... et forcément une condition nécessaire mais pas suffisante, le respect des standards W3C et WAI.

Pendant longtemps l'accessibilté n'était connue que des personnes directement concernées (les utilisateurs handicapés et les membres des associations actives) et de quelques rares adeptes du respect des standards... c'est sur le StandBlog de Tristan que j'ai découvert cette notion.

En sortant de ce cadre restreint, deux évidences sont apparues :

- les handicapés visuels ne sont pas les seuls concernés

- la prise en compte de ces groupes d'utilisateurs n'est pas un argument suffisant pour convaincre webmasters, décideurs, clients...

Pour ce dernier point la situation évolue aussi, par exemple :

- l'article d'Eric Daspet, au titre provocateur Oublions les handicapés sur CYBERcodeur

- un interview de Lhorens Marie (Cosmosbay-Vectis) Certains grands groupes commencent à s'intéresser de près à l'accessibilité Web publié sur JDN Solutions

- une chronique de Clever Age (Conseil en architecture technique) Usabilité, accessibilité et ... réalité (annoncé sur Da Linux French Page)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Denis,

Tu dis qu'il faut distinguer entre disponibilité des contenus et accessibilité. Et je suis 100 % d'accord avec toi. Mais je ne demande qu'à y voir plus clair quand tu dis que je devrais peut-être introduire cette nuance dans ma définition. Car cette nuance, honnêtement, je crois l'avoir déjà faite en disant que les contenus doivent être «utilisables et compréhensibles».

Là où j'aurais été d'accord avec toi, c'est si tu avais dit que les néophytes ont tendance à confondre accessibilité et disponibilité des contenus, et qu'il est par conséquent nécessaire, d'un point de vue pédagogique, de commencer à faire cette distinction avec eux avant d'aller plus loin.

Bref, la distinction que tu apportes ne sert pas à améliorer la définition que j'avançais, puisqu'elle s'y trouve déjà comprise, mais à offrir un meilleur point de départ pour appréhender la nature de l'accessibilité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×