Aller au contenu

Patrick

Email Invalide
  • Compteur de contenus

    2 357
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

14 Bonne

À propos de Patrick

  • Rang
    Le débordeur !
  • Date de naissance 22/07/1970

Information du profil

  • Genre
    Homme
  • Localisation
    Longchamp (21)

Visiteurs récents du profil

14 815 visualisations du profil
  1. Mon ancien registrar m'envoie une facture

    Lulu, juste pour compléter avec un retour d'expérience. Cela est arrivé à l'un de mes clients. Il a contacté le servivce clientèle en france de 1&1 et le problème c'est résolu sans problème car le client avait dépassé le temps miunimal d'engagement de l'offre. Si ça peu aider. ++ Patrick
  2. Ce qui confirme que pour le site faisant les liens, l'usage du nofollow ou non, dès lors que les liens ne sont pas considérés comme publicitaires (au sens large, incluant l'affiliation par exemple), ne change rien pour le référencement de ce site. Merci Dudu de cette précsion judicieuse que beaucoup oublient ou n'ont pas connaissance. ++ Patrick
  3. Vu le site de foifoi (site regroupant des codes promo), la multiplicité des thèmes est incontrounable, enfin il me semble, à vérifier sur le site lui-même. Rigoureusement exact Dudu Pas sûr. Google pourrait considérer ces liens comme publicitaires et dans ce cas, selon les recommandations même de Google, l'attribut nofollow s'impose. Absolument, Nicolas . cf Panda ! J'irai même jusqu'à dire, pour les pages de recherches : dans tous les cas et non pas uniquement dans certains cas. Dans le principe c'est tout à fait exact et je plussoie avec véhémence Cependant ... Seul un examen du site de foifoi pourrait permettre d'éventuellement préjuger de la position de Google sur les liens sortants (sans diminuer aucune des vos remarques judidicieuses à tous) afin de savoir s'ils peuvent être considérés comme publicitaires ou non. Mon avis est le suivant : - si les liens peuvent éventuellement être considérés comme publicitaires -> l'usage du nofollow est fortement recommandé pour le référencement sur le site foifoi (en dehors de toute considération pour les sites pointés par les liens, ce qui n'est pas non plus la question posée) - si les liens semblent être considérés comme non publicitaires -> l'usage du nofollow est inutile pour le référencement du site de foifoi. Toutes considérations éthiques, d'usage et de bienséance mises à par, l'usage (ou non) du nofollow peut avoir des répercutions importantes en référencement. Il ne faut pas en user ou le négliger à tord et à travers. Il s'agit d'un outil puissant dont l'usage doit être parfaitement réfléchi et maîtrisé. Mais tout ceci n'est que mon avis, qui n'engage que moi et que je partage avec plaisir avec vous pour en débattre à loisir ++ Patrick
  4. Bonjour, tu ne perds absolument rien ! Depuis quelque temps déjà, que le lien sotrant soit en nofollow ou non, il est pris en compte dans la répartition du jus de liens. Comme c'est le jus de lien qui peut influencer ton positionnement, ajouter cet attribut n'aura aucun impact sur ton référencement. Par contre, mettre cet attribut aura l'impact suivant sur les sites : aucun jus de lien transmit avec le backlink. Donc pour eux oui cela aura un impact, et pas dans le bon sens. J'espère être compréhensible. ++ Patrick
  5. 200% d'accord. Cependant, le TBPR reste un indicateur à prendre avec des pincettes certes, mais il a l'avantage d'être utltra simple à obtenir. Si on parle de TBPR je suis entièrement d'accord avec toi, avec le même bémol que ci-dessus. Par contre, jusqu'à preuve du contraire, le PR, celui que Google mesure en temps réel et que l'on ne connait pas, reste un élément important parmis les facteurs de positionnement du moteur. Je ne vais réouvrir une polémique sur le sujet, cela a été très clairement dis par Matt Cutts. ++ Patrick
  6. Livre sur le réferencement

    Salut, le titre du topic étant "Livre sur le référencement", je vais donc te conseiller ce livre qui selon moi fait référence et qui est suffisamment bien écrit pour être accessible par les débutants tout en restant un bon aide mémoire pour les connaisseurs. Ceci étant dit, dans le monde du référencement, s'il y a une chose qui est incontrounable, c'est la veille. ++ Patrick
  7. Hum, en regardant de plus prêt, effectivement ce n'est pas du plagiat, puisqu'il s'agit d'une courte citation à titre d'exemple ou d'illustration, au même titre que les snippets de Google dans les SERP. Bref, je ne pense pas que cela soit la cause, en tout cas l'unique cause, de la chute du positionnement du site de ta soeur. En effet, avec les flux RSS et autre, cela fait maintenant des années que nombre de sites affichent des extraits d'autres sites sans que cela soit pénalisant (ce ci n'est qu'un exemple parmi d'autres). Depuis 2007 environ, avec la pénalisation de nombre "d'annuaires" , Google pénalise plus volontier le copieur que le copié. A mon avis et à ta place, j'irai chercher l'explication ailleurs. Juste une cht'ite question, le site de ta soeur at'il été référencé par un professionnel ? Le professionnel en question ne pourrait-il pas être à l'origine de ce duplicate alors qu'il pensait "faire des backlinks" pour le site à référencer ? Mais bon je m'égare ... ++ Patrick
  8. Bon pour éviter d'être encore à coté de la plaque, le plus simple ne serait'il pas de nous donner l'url du site de ta soeur et 1 ou 2 url de copie de contenu ? Quand je lis Pour moi, si je comprends bien le français, c'est une copie 100% conforme, donc un beau plagiat et non pas dans un extrait de contenu aussi large soit-il, dans un annuaire ou un MFA ou une linkfarm. En précisant bien les choses du début il est plus simple d'apporter une réponse, sans avoir à deviner ce que tu souhaites comme avis.
  9. Jusqu'à preuve du contraire, cet attribut ne changera rien pour du plagiat "externe". As-tu un exemple concret et vérifiable qui viendrait me contrdire ? ++ Patrick
  10. @Nicolas: On c'est mal compris. Je suggère de changer le contenu du site "de sa soeur" pour simplement limiter la pénalisation ou le filtrage Google. Plus le duplicate content sera long à lever, plus il risque d'être compliqué ensuite pour retrouver les positions perdues. Google a une mémoire d'éléphant, alors autant ne pas prendre de risque. Je sais bien que ce n'est pas la solution idéale, mais un paliatif d'urgence. @Tous: En aucun cas il ne faut rester "esclave" du plagiaire. Au vu des enjeux, et pour compléter/répéter ce que Nicolas a déjà dit, voici ce que je ferai : - Faire faire un constat d'huissier (attention à choisir un huissier spécialisé car les constats Internet sont très encadrés pour avoir une valeur au tribunal); - Réécrire le contenu de tes sites; - Utiliser le dispositif Soleau pour y placer ton nouveau contenu. L'enveloppe Soleau constituera une preuve de paternité du contenu en cas de nouveau plagiat; - Envoyer au plagieur une mise en demeure faite par un avocat accompagnée d'une copie du constat. Voir avec l'avocat si dès ce stade (pour éviter un procès, c'est quand le but) tu peux demander des domages et intérêts et au minimum le remboursement des frais déjà engagés (huissier, avocat) pour faire valloir tes droits; - En cas de non résolution amiable, après avoir pris les conseils nécessaires auprès de ton avocat, entamer une procédure judiciaire. ++ Patrick
  11. Hello, malheureusement, il est dans certains cas plus facile et surtout plus rapide de faire "baisser" le site de ses concurrents dans les SERP plutôt que de cherche à hisser son propre site devant. A cela il peut y avoir plusieurs explications, mais ce n'est pas la question posée il me semble. Il en va de même pour la réponse à apporter à la solution. Je dirais que tout dépends des enjeux. Pour s'en sortir, le plus simple et efficace est des réécrire le contenu de son propre site pour échaper dans un premier temps aux filtres ou autres pénalisations des moteurs de recherche. Ensuite, le petit jeu du chat et de la souris avec le plagiaire dépendra des enjeux et à de leur conséquences. En fonction des ces enjeux, il y a plusieures réponses possibles. Prendre contacte avec l'indélicat pour lui demander des explications me semble un bon préalable, à moins que les enjeux soient tels qu'il faille immédiatement faire appel à la justice. Mais avant d'en arriver là, je te recommande de bien te renseigner auprès d'un conseiller juridique spécialisé. ++ Patrick
  12. Salut, je ne suis pas certains que beaucoup de sociétés sérieuses feront des maquettes à l'oeil (à moins d'être aux abois financièrement et être prêt à tout pour décrocher un client) dans l'espoir de décrocher un contrat. Faire une maquette peut demander de nombreuses heures de travail et nécessite, pour être représentative du futur site d'avoir un cahier des charges assez précis. Bref pour avoir quelque chose d'exploitable, cela nécessite d'avoir déjà progressé sérieusement sur le dossier et des échanges avancés entre le donneur d'ordres et le prestataire. Personnellement, dans ma boite, nous ne procédons jamais comme ça. Nous avons un portofolio de nos réalisations et avec des discussions avec le donneur d'ordres, nous arrivons parfaitement à tomber d'accord en amont de la signature d'un contrat et avant tout autre travail de notre part (autre que commercial). Par expérience, autant il y a des prestataires filous, autant il y a des clients qui dès qu'on leur donne un doigt ne se gênent absolument pas pour demander le bras en entier et qui se fâchent quand on refuse de le faire gratuitement. Rendre service oui, travailler gratuitement non, d'ailleurs il suffit de retourner la question aux indélicats pour voir leur réaction ... surprenante compte tenue de leur propres exigences ... Heureusement, les clients sérieux et les prestataires de services tout aussi sérieux sont encore très majoritaires ... ++ Patrick
  13. Salut, Tu peux demander à ton fournisseur une facture en euros. ++ Patrick
  14. Spip et formulaire dans l'espace public

    Salut, si je ne dis pas de bétise, en mettant ton champ de bdd au format varchar au lieu d'un format numérique, le zéro ne devrait plus disparaitre. Il faut bien entendu que ton script envoie à la bdd le contenu de la variable correspondante au format string. La donnée sera ainsi interprétée comme une chaine de caractères et non pas un nombre entier. ++ Patrick
  15. Je suis entièrement d'accord avec ça. Déployer un CMS est à la portée de tout le monde, trouver un professionnel qui le maîtrise de bout en bout est beaucoup plus rare. Pour en revenir au sujet originel, la sous-traitance si elle est prévue dans le contrat (ou CGV) ne peut être opposée au prestataire. Sauf erreur, dans le cas contraire, le prestataire doit informé le client qu'il y aura sous-traitance (mais je me trompre peut-être à ce sujet). Je suis assez géné par l'expression "des petits jeunes", on peut comprendre un peu tout et n'importe quoi. Au sens litéral cela n'engage que l'age des prestataires et non pas leurs compétences, mais dans la vie courante c'est parfois le cas en sous-entendu. Ensuite pour les prix, 2500 € pour une nexsletter, comme ça (sans en savoir plus) cela me semble un peu cher quand même, sur qu'il ne s'agirait que d'intégrer l'un des nombreux scripts existants. Enfin pour la différence entre 3500 € et 15000 € peut ce justifier simplement par l'après livraison du site. Il y a t-il un contrat de maintenance de prévu par exemple ? Durée du ce contrat , ect. ? Cela peut aller de la simple mise à jour de sécurité des scripts utilisés à de la mise à jour ou modification du script etc. Bref, il est impossible de comparer avec aussi peu d'éléments. ++ Patrick
×