Jump to content

Tarifs des prestations webmaster


Recommended Posts

Salut à tous,

je suis en train de me lancer comme webmaster freelance (déclaré!).

techniquement, je peux couvrir tous les domaines (php, ajax,css,flash,photoshop)

mon soucis c'est que je n'ai pas d'idée precise des tarifs pratiqués.

je compte me faire payer à l'heure, je pense que c'est le cas pour bcp d'entre nous.

est-ce que vous pratiquez le meme tarif qd vous codez en php, en HTML, en flash, photoshop, pour installer un CMS

ou bien vous avez un tarif particulier pour chaque domaine ?

pouvez vous me donner (meme en privé) des exemples de tarifs que vous pratiquez ?

Merci !

Link to post
Share on other sites

Salut,

Tu as des exemples sur mon site de tarif de webmaster si tu suis ce lien.

Je pratique un prix pour l'intégration et un autre pour les tâches que j'appelle courantes (référencement, maintenance de site, etc). Je ne fais pas de dév mais si c'était le cas je pense que je pratiquerais un tarif spécifique.

Link to post
Share on other sites
je compte me faire payer à l'heure, je pense que c'est le cas pour bcp d'entre nous.

Un tarif horaire pour ce genre de travail n'a pas d'autre valeur que celle purement indicative.

Certaines tâches sont difficilement quantifiables en temps de travail. On peut passer 3 heures sur une tâche précise et se retrouver avec le double de temps sur une autre qui à priori paraissait semblable. Dans ce cas, comment justifier à un client que tu lui factures le double que le client précédent pour deux travaux similaires ?

A mon sens, le travail ne peut être rémunéré qu'après établissement d'un devis dans lequel apparait un tarif horaire et un nombre d'heures indicatives. Ensuite c'est au webmaster de réaliser sa tâche dans le temps calculé sur le devis préalable. Si le travail se fait en un peu moins de temps... tant mieux... Si le travail dépasse le nombre d'heures prévues... tant pis.

Link to post
Share on other sites

Perso je pratique au forfait, j'estime tant d'heures suivant le travail demandé. Après si il y'a dépassement des heures estimées et bien c'est cadeau :)

C'est pourquoi il faut bien définir en amont le cahier des charges pour ne pas etre surpris ensuite :)

Link to post
Share on other sites

Pour ma part, je pratique 2 types de tarifications soit au forfait jour, soit à la tâche. J'utilise telle ou telle tarification selon le projet, je choisis la plus avantageuse.

Par contre, je doute que ce soit une bonne idée le tarif à l'heure, car en général que ce soit n'importe quelle production tu ne peux pas la calculer en heure mais plutot en journée ou demi-journée.

Après il est logique que tu détermines différents tarifs suivant ton travail. Par exemple, tu peux pratiquer un tarif différent selon que tu fasses de la création (plus élevé) ou de l'exécution (moins élevé), tu peux aussi diviser ton travail selon le type de production : développement (php, xhtml, css, actionscript), graphisme (photoshop, illustrator, flash), référencement (étude concurrence, optimisation du site, etc...).

Ensuite, tu trouveras des fourchettes de tarifs pratiqués sur des sites web traitant du sujet, mais n'oublie pas que ton tarif doit être calculé suivant tes compétences. Par exemple si tu sais utiliser photoshop mais que tu n'as aucune connaissance en graphisme ou que tu n'as jamais fais d'étude de graphisme tu ne pourras pas te permettre de pratiquer le même tarif qu'un directeur artistique junior. Mais si tu as fais des études de programmation ou que tu as déjà travaillé sur de gros projets et que tu as beaucoup de compétences en développement tu pourras justifier un tarif plus élevé que ta concurrence, car tu pourras résoudre tous les problèmes de ton client et lui fournir un site programmer au top.

Pour résumé, tu vas tatoner un peu sur tes premiers projets au niveau des tarifs et ensuite tu ne te poseras plus de question, tu seras ce que tu vaux et tu verras ce qui est le plus pratique niveau tarif (heure(que je déconseille), demi journée, journée ou à la tâche) par toi même.

Link to post
Share on other sites

Bonjour les hubbers,

Si ça vous intéresse, j'en suis arrivé à penser le problème différemment :

Quels tarifs pratiquer pour un indépendant?

C'est un point de vue plutôt personnel, mais suite à de nombreuses discussions sur le sujet je me suis rendu compte que c'était une bonne base de réflexion.

++

Aymeric

Link to post
Share on other sites

Intéressant ton article Aymeric. Quand je parlais de 60 de l'heure c'est la rémunération moyenne que je me suis calculé sur une méthode assez proche que celle décrite dans cette article. Au quotidien, les clients de toutes façons négocient sur du forfait "All inclusive" !!! Mais souvent lors d'une négo, le client vous demande cash : "mais combien vous prenez à l'heure ?"...

Je donne mon tarif et je fais toujours attention de pouvoir le justifier et basculer sur un forfait cohérent pour le client et pour moi. Fixer un tarif c'est le premier problème, après il faut faire le taf et surtout... ENCAISSER et là ça peut être une autre histoire... Pour info, je suis webmaster/chef de projet freelance depuis 8 ans et les tarifs sur paris oscillent entre 400 et 700 dans mon domaine (avant négo). En 2000, au plus fort de la bulle, il était fréquent de signer à... 1000 /jour. La chute était donc certaine !

Aymeric : Je connaissais pas ton site et il est très bien ! bravo ! Je t'ai mis direct dans mon Google Reader !

Link to post
Share on other sites

Merci pour le compliment Nico, ça fait toujours plaisir.

Pour revenir sur les grilles de facturation que tu précise, c'est justement en se faisant le petit calcul à l'envers que l'on peut "expliquer" ces chiffres.

Pour Paris, il est normal que les tarifs pratiqués soient plus haut, vu le cout de la vie.

C'est d'ailleurs un de mes arguments quand on me dit que mon métier est voué à disparaitre avec la concurrence à l'international et des tarifs ras du sol :

Ah? Parce qu'il n'y a plus de professionnels qui travaillent à Paris alors qu'ils sont entre 25% et 50% plus chers que leurs homologues de province ? ;)

Link to post
Share on other sites

Pour les tarifs au ras du sol, tu as raison, la concurrence est extrêment forte... pas forcément qu'internationale d'ailleurs. Ce qui fait le plus de mal au secteur, c'est le travail au black ! Les gens pas déclarés ou mal déclarés... du style, je suis à la mda je vends du site web, ou je suis sous régime micro, je suis moins cher... Mais euh, avec moins de 30 000 de CA déclaré par an, comment ils font pour vivre, si tout est vraiment déclaré ? Enfin au final, il y a (encore) de la place pour tout le monde... Mon créneau perso c'est que concevoir, vendre du site n'est pas rentable à court terme, ce sont les services, les conseils et le suivi du client à long terme qui permettent de s'y retrouver dans cette jungle !

Link to post
Share on other sites

Pour répondre à la question de départ, je dirais que cela dépend de tes compétences. Si tu estimes que tes compétences valent 1 000 €/jour alors tu peux facturer 1000 €/jour, si tu estimes qu'elles valent 100 € alors facture 100 €/jour. Comme aurait dit Albert : "Tout est relatif" ;)

Si tu as une voiture à faire réparer et qu'un garagiste te propose 10 €/heure pour la réparation tu vas trouver cela pas cher, à côté d'un gros garagiste qui va te demande 100 €.

Mais si tu dois y retourner 10 fois pour avoir un travail correct soit 100 € au final mais avec une immobilisation du véhicule pendant 10 heures, alors qu'en 1 heure d'immobilisation et en payant le même prix tu aurais pu avoir satisfaction, au final tu vas te dire : "J'aurais du dès le départ aller chez son confrère".

Comment peut-on estimer ce que vaut ton heure d'intervention (sans vouloir être médisante) on ne connaît pas ta valeur.

Généralement (en théorie), ceux qui te font payer cher, ce sont ceux qui ont de l'expérience, de la bouteille. Donc un problème qui va prendre 1 heure pour un débutant prendra 5 minutes pour un "confirmé". Mais le client sais qu'il n'aura pas à revenir sur le problème. Le temps c'est de l'argent :) .

Donc si tu estimes que tu es assez professionnel pour régler les problèmes rapidement, sans y revenir, mieux vaut fixer un tarif "haut de gamme", tu auras peut-être moins de boulot, mais autant de chiffre d'affaire que si tu le fais à 10 €/heure. Car généralement, ceux qui paient 10 €/heure sont les clients les plus ch.....

Surtout n'oublie pas dans ton tarif qu'au minimum 50 % vont partir pour payer les diverses taxes : Impôts, Urssaf et autres ;)

Link to post
Share on other sites

Pour moi la technique est de fixer le tarif miminum qu'il te faut pour vivre : combien tu veux d'argent à la fin du mois, tu multiplies par 2 (à la louche, en fait c'est un peu moins) et tu obtiens X.

combien tu factures de jour par mois (et oui, car le commercial ça prend du temps) : Y

Et voila, ton tarif journalier minimum c'est X/Y...

Après le reste dépen de ta clientèle et de ton niveau et autre, la tu peux augmenter le chiffre de manière significative.

Pour info, sur Paris un developpeur avec deja de la bouteille peut demander entre 500 et 600 euros/jours, un graphiste plutôt 400/500.

Link to post
Share on other sites

Karnabal : sur le lien que tu as donné, on peut voir celà :

Voici les tarifs TTC en vigueur valables jusqu'au 1er janvier 2006.

Erreur ? :hypocrite:

Personnellement je préfère au coût direct du travail, exemple, je souhaite un template, je préfere payer 150€ directement que par heure, quitte à payer plus cher ;)

Arlette : tu dis que 50% lui seront débités comme taxes, c'est plutôt pour les statuts à partir de la SARL/EURL non ? En freelance je ne pense pas que les taux sont les mêmes. (Je me trompe peut-être)

Edited by Franck B.
Link to post
Share on other sites
Karnabal : sur le lien que tu as donné, on peut voir celà :

CITATION

Voici les tarifs TTC en vigueur valables jusqu'au 1er janvier 2006.

Erreur ? hypocrite.gif

Non, pas d'erreur, ce sont les tarifs de l'année 2006. Pas mis à jour les tarifs, ce qui n'empêchent qu'ils demeurent un exemple de tarif de webmaster. Les tarifs ne varient pas énormément d'une année à l'autre et s'il était toutefois nécessaire de le préciser j'ajouterai simplement que ceux-ci sont donnés - dans ce topic - à titre purement indicatif.

Personnellement je préfère au coût direct du travail, exemple, je souhaite un template, je préfere payer 150 directement que par heure, quitte à payer plus cher wink.gif

La plupart des travaux sont exécutés sur devis en ce qui me concerne ce qui n'empêche qu'il est bien utile de prévoir un tarif horaire ou journalier afin de ne pas donner l'impression au client qu'on abuse de lui si des tâches supplémentaires étaient à envisager. Le client sait tout de suite à quoi s'en tenir, notamment s'il souhaite des ajouts, des modifs, etc.

Avoir des tarifs au temps ne signifie pas systématiquement que l'on ne travaille pas sur devis ! On peut combiner les deux, et c'est d'ailleurs ce que je recommande.

Link to post
Share on other sites

Hello

> tu dis que 50% lui seront débités comme taxes, c'est plutôt pour les statuts à partir de la SARL/EURL non ? En freelance je ne pense pas que les taux sont les mêmes. (Je me trompe peut-être)

Euh c'est quoi les "statuts freelance" ??? Parce que moi je connais l'entreprise individuelle, SARL (ou EURL pareil en terme de charge et de paperasse) SA, SAS (je m'égare un peu là...). Et grosso modo tu peux le prendre dans tous les sens ça finit toujours pas 50% de charges ! ou alors il faut qu'on m'explique !!!

Link to post
Share on other sites

Freelance n'est pas un statut. Tu peux être freelance (bosser en tant qu'indépendant) et être inscrit à la Maison des Artistes, être en EURL, voire en SARL par exemple.

Link to post
Share on other sites

Tout à fait d'accord avec toi Karnabal !

Sauf que je n'ai délibérément pas cité la Mda car si on parle de webmastering, on ne peut pas facturer des sites web en étant inscrit à la Mda qui est le régime le plus avantageux, et c'est normal, car on parle d'artistique ! Donc pour moi, il faut obligatoirement créer une entreprise et donc soit s'inscrire à l'URSAFF soit à la CCI selon ce que vous choisissez : EI ou SARL/EURL.

Link to post
Share on other sites
Sauf que je n'ai délibérément pas cité la Mda car si on parle de webmastering, on ne peut pas facturer des sites web en étant inscrit à la Mda qui est le régime le plus avantageux, et c'est normal, car on parle d'artistique !

C'est juste. Je l'ai en revanche cité à simple titre d'exemple, certaines tâches de webmastering pouvant être effectuées dans ce cadre. Je pensais au webdesign en particulier voire à la création de sites en flash. :)

Link to post
Share on other sites
Donc pour moi, il faut obligatoirement créer une entreprise et donc soit s'inscrire à l'URSAFF soit à la CCI selon ce que vous choisissez : EI ou SARL/EURL.

Tu oublies l'AGESSA qui offre un régime similaire à celui de la MDA. Il faut avoir une activité principale plutot de programmation/création de logiciel alors qu'à la MDA plutôt illustration et graphisme pour le web.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...