Comment devenir Webmaster indépendant.

Vous avez décidé de vous lancer comme Webmaster indépendant, mais vous ne savez pas très bien à quelles portes frapper ? Voici quelques réponses à vos questions.

Pour vous, c’est un saut dans l’inconnu. Devenir indépendant et entrer dans la famille des professions libérales vous paraît une grande épreuve. Voici quelques conseils.

Tout d’abord réfléchissez bien avant de vous lancer. Devenir indépendant signifie beaucoup de choses. Certes, vous gérerez votre temps comme vous le voulez, vous travaillerez à votre domicile, vous serez votre propre patron. Mais il ne s’agit pas que de cela. Vous devez garder à l’esprit que vous n’aurez pas la sécurité de l’emploi, que vous allez payer des charges parfois lourdes et que vous allez parfois être plusieurs semaines ou plusieurs mois sans trouver de clients.

Vous devez garder à l’esprit que vous allez donner beaucoup de votre personne si vous voulez réussir.

Etape 1 : la Chambre de Commerce et d’Industrie (C.C.I)

C’est la première porte ou vous devrez frapper. Chaque département a une C.C.I, aussi vous devrez prendre contact avec elle. Les C.C.I organisent souvent des matinées d’informations sur la création d’entreprise. N’hésitez pas à y aller. Ces matinées sont ouvertes à tous, mais vous devrez vous inscrire (gratuitement). Vous y apprendrez beaucoup de choses très utiles. N’hésitez pas à prendre des notes et à prendre un rendez-vous avec une conseillère qui vous accompagnera dans toutes les étapes de vos démarches administratives. C’est un soutien et un conseil que tout débutant se doit d’avoir.

Etape 2 : L’étude de marché

Etape importante, puisqu’elle vous permettra de connaitre le marché que vous viserez, et de vous adapter. Pour cela, il vous faudra élaborer un petit questionnaire (très court) afin de demander à des professionnels de plusieurs secteurs (vente, services etc..) s’ils possèdent un site internet ou s’ils comptent en avoir un un jour, dans quel but, etc… Une vingtaine de questionnaire suffira, en principe, à avoir un échantillon représentatif des perspectives du secteur.

Etape 3 : Les aides financières

Il existe plusieurs aides qui vous donneront un petit coup de pouce pour débuter votre activité. Il y a par exemple l’ACCRE qui vous exonérera de la plupart des charges pour la première année d’activité, ou vous permettra de ne payer que le strict minimum. Il existe aussi l’EDEN qui est une aide financière remboursable qui vous est octroyée à hauteur de 50% du montant que vous empreinterez à la banque. Ces deux aides sont accordées par la DDTEFP (Direction Départementale du Travail, de l’Equipement et de la Formation Professionnelle). Vous obtiendrez votre dossier sur simple demande par téléphone. Généralement, les dossiers sont vites expédiés, peu examinés et vite refusés, et il ne faut pas hésiter à contester la décision du jury et ainsi à demander la réexamination de votre dossier (2 fois pour l’ACCRE pour ma part).

Il existe aussi des aides fiscales et financières de toutes sortes suivant plusieurs critères : secteur, localisation, âge etc…

Toutes ces aides vous seront expliquées à la C.C.I ou sur le site de l’APCE (Agence Pour la Création d’Entreprise).

Etape 4 : Les banques

Cette étape vous concerne si vous n’avez pas tout le matériel nécéssaire (ordinateur, imprimante, scanner, connexion internet haut débit, véhicule pour vous déplacements). Il vous faudra tout d’abord établir un prévisionnel avec un expert comptable. Ceci est totalement gratuit. Ensuite vous devrez vous adresser à plusieurs banques, pour comparer les offres et les taux. Là il vous vaudra négocier le taux d’intérêt et surtout défendre votre projet pour que les banques vous suivent. N’hésitez pas à montrer votre étude de marché. Votre budget devra être bien calculé. Mais prévoyez toujours un peu plus pour tenir financièrement les premiers temps.

Etape 5 : l’URSSAF

C’est l’étape décisive. Il vous faudra remplir un formulaire (que vous demanderez auprès de l’URRSAF). Vous recevrez alors, un courrier de l’INSEE avec votre numéro de SIRET, SIREN et code APCE. L’URSSAF s’occupe également de transférer votre couverture maladie à la caisse maladie des professions libérales.

Après toutes ces étapes, il ne vous reste plus qu’à voler de vos propres ailes et à trouver vos clients. C’est sans doute l’étape la plus difficile, aussi vous devrez redoubler d’efforts.

Sites à consulter :

APCE
CCI
URSSAF
Lentreprise